Dimanche, 19 Novembre 2017
Dernières nouvelles
Principale » Ouverture des ports et aéroports au Yémen

Ouverture des ports et aéroports au Yémen

15 Novembre 2017

L'ONU a fait savoir hier que la coalition militaire emmenée par Riyad bloque toujours l'arrivée de l'aide humanitaire, et ce, malgré la réouverture mercredi du port d'Aden, contrôlé par les forces gouvernementales qu'elle soutient.

DUBAI, Émirats arabes unis - La mission de l'Arabie Saoudite auprès des Nations Unies a annoncé que la coalition dirigée par l'Arabie saoudite et qui combat les rebelles chiites au Yémen commencerait à rouvrir les aéroports et les ports maritimes de ce pays, le plus pauvre du monde arabe.

Dans un communiqué, le commissaire européen à l'aide humanitaire et à la gestion des crises, Christos Stylianides, s'est félicité de la reprise des activités dans le port d'Aden et de la réouverture du poste-frontière de Wadea, des "mesures initiales" qui représentent "un pas dans la bonne direction". Seuls les vols humanitaires étaient autorisés au cas par cas par la coalition sous commandement saoudien. Le responsable de l'agence onusienne a précisé que "la réouverture du port d'Aden n'est pas suffisante". L'OCHA a estimé lundi que le blocus entraînait de graves pénuries de matériel commercial et humanitaire au Yémen.

"Il ne peut y avoir aucune alternative au fait que ces ports puissent fonctionner complètement et recevoir de l'aide humanitaire ainsi qu'un trafic commercial", avait-il insisté.

Brad Paisley adds tour date in Moline
Paisley has written 21 of his 24 No. 1 hits, including his most recent smash, "Today", according to the tour release. Country music singer Brad Paisley announced he will be stopping in Lincoln during his Weekend Warrior World Tour .

Celui de Hodeida, situé en territoire tenu par les rebelles, constitue un accès-clé pour l'aide, car il est le plus proche géographiquement de la majorité des populations actuellement dans le besoin.

Selon des témoins, la coalition dirigée par l'Arabie saoudite a mené deux raids aériens vendredi contre le ministère de la Défense à Sanaa, capitale du Yémen en guerre contrôlée par les rebelles. Le secrétaire général adjoint aux Affaires humanitaires de l'ONU, Mark Lowcock, avait toutefois rapidement évoqué, devant ce même Conseil, le risque de voir survenir "la plus grande famine" de ces dernières décennies - avec des "millions de victimes" - si le blocus de Riyad n'est pas levé.

"L'ensemble de la population du Yémen est dépendante des importations de nourriture, de carburant et de médicaments". L'Arabie Saoudite et ses alliés sont intervenus au Yémen en mars 2015 pour mettre fin à la rébellion des Houthis et venir en aide aux forces pro-gouvernementales regroupées dans le Sud.

Ouverture des ports et aéroports au Yémen