Lundi, 20 Novembre 2017
Dernières nouvelles
Principale » Zimbabwe: le chef de l'armée met en garde Mugabe

Zimbabwe: le chef de l'armée met en garde Mugabe

14 Novembre 2017

Plusieurs autres personnes ont également témoigné mardi sur les réseaux sociaux l'avoir vu.

Le Zimbabwe était sur le qui-vive, mardi, alors que des véhicules blindés de l'armée ont été aperçus à l'extérieur de la capitale un jour après que le commandant de l'armée eut menacé d'intervenir pour calmer les tensions politiques au pays.

La semaine dernière, M. Mugabe a licencié son vice-président, Emmerson Mnangagwa, l'accusant de planifier sa montée au pouvoir, notamment par la sorcellerie. "Normalement, ils se déplacent peu", a relevé Derek Matyszak, analyste à l'Institut des études sécuritaires, basé à Pretoria.

Au Zimbabwe, les langues commencent à se délier au sein de l'armée, longtemps restée à la botte du président Robert Mugabe.

HTC dévoile son premier casque VR autonome — Vive Focus
Petit à petit, les différents constructeurs se mettent aux casques qui ne nécessitent pas de machine extérieure pour fonctionner. Un HTC Vive Focus annoncé pour l'heure uniquement en Chine, et rien ne laisse présager d'une éventuelle exportation.

L'ancien vice-président Mnangagwa, 75 ans, a été humilié et démis de ses fonctions et a fui le pays, après un bras de fer avec la première dame, Grace Mugabe, 52 ans.

"La purge actuelle qui vise clairement les membres du parti qui ont été engagés dans la guerre d'indépendance doit cesser immédiatement", avait martelé le général Constantino Chiwenga en lisant le communiqué devant la presse réunie au quartier général de l'armée, dans une déclaration particulièrement forte en présence de plusieurs dizaines de hauts gradés.

Figure controversée, connue pour ses violents accès de colère, Mme Mugabe, qui dirige la branche féminine du parti de son mari, compte de nombreux opposants au sein du parti et du gouvernement.

Ses déclarations semblent viser les efforts de plus en plus offensifs de Grace Mugabe pour se rapprocher du pouvoir et critiquer ses opposants, dont M. Mnangagwa.

Zimbabwe: le chef de l'armée met en garde Mugabe