Dimanche, 19 Novembre 2017
Dernières nouvelles
Principale » Saad Hariri bientôt de retour au Liban

Saad Hariri bientôt de retour au Liban

14 Novembre 2017

Le chef du Hezbollah a une nouvelle fois assuré que le chef du gouvernement libanais avait été "obligé" par les Saoudiens à présenter sa démission, et à "lire un texte écrit par eux".

Le Liban est de nouveau plongé dans une crise politique qui ne ressemble à aucune autre.

Une semaine après l'annonce de Saad Hariri, son retour au Liban se fait toujours attendre, et le président n'a toujours pas accepté sa démission, assurant qu'il attendait de le rencontrer pour en discuter avec lui.

"Nous sommes préoccupés de la situation au Liban parce que le Liban a une longue histoire avec la France, et nous sommes soucieux de sa stabilité, nous sommes soucieux de son intégrité, nous sommes soucieux de la non-ingérence et nous sommes soucieux de la constitution libanaise", a martelé le ministre, qui a souhaité "que le gouvernement libanais puisse se stabiliser le plus vite possible".

"Je vais rentrer au Liban très bientôt pour entamer les procédures constitutionnelles nécessaires", a-t-il précisé, en référence à sa démission.

Deadwood Revival Movie: 2018 Shoot Date Looks Likely
Ever since it ended in 2006, there has been talk of David Milch reviving it as a series of movies for HBO. Ian McShane headed up the cast of the series as Al Swearengen.

"Michel Aoun a dénoncé " les circonstances obscures dans lesquelles le Premier ministre Saad Hariri vit à Riyad ".

" Disons les choses telles qu'elles sont: l'homme est détenu en Arabie Saoudite et interdit, jusqu'à ce moment, de retourner au Liban". Aoun a 'invité l'Arabie saoudite (.) à éclaircir les raisons qui entravent le retour de Hariri au Liban', a indiqué samedi la présidence dans un communiqué.

Lisant un discours diffusé par la chaîne à capitaux saoudiens Al-Arabiya, M. Hariri avait démissionné en invoquant la "mainmise" de l'Iran et de son allié au Liban, le Hezbollah, sur les affaires intérieures du pays.

Vendredi, le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a accusé l'Arabie saoudite de "détenir" Saad Hariri, qui a la double nationalité, saoudienne et libanaise.

Le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane avait alors accusé Téhéran d' "agression militaire directe " contre son pays.

Saad Hariri bientôt de retour au Liban