Dimanche, 23 Février 2020
Dernières nouvelles
Principale » Grande manifestation pour la liberté des dirigeants indépendantistes en Catalogne

Grande manifestation pour la liberté des dirigeants indépendantistes en Catalogne

11 Novembre 2017

Une nouvelle journée de manifestations est attendue ce jour à Barcelone en faveur des dirigeants séparatistes incarcérés, au lendemain de la libération sous caution de la présidente indépendantiste du parlement catalan, Carme Forcadell.

'Liberté pour les prisonniers politiques', 'nous sommes une république', clamaient les deux banderoles en tête du cortège, tenues par des proches des dirigeants incarcérés.

Les manifestants ont empli toute une avenue débouchant sur la plage de Barcelone.

"Votre lumière nous arrive jusqu'à Bruxelles et illumine le chemin où nous devons persévérer".

Visé par un mandat d'arrêt européen à la demande de la justice espagnole, il avait appelé à faire entendre une "clameur commune" lors de cette manifestation.

Guedes marque avec le Portugal — Amical
Le défenseur central de Lille, Edgar Ié, a aussi participé à la fête, remplaçant Pepe en cours de match (65ème minute). Le Portugal a battu l'Arabie saoudite en amical (3-0) vendredi.

'Bien que nous soyons loin pour certains d'entre nous, que d'autres soient en prison, nous avons là un rendez-vous pour exprimer dans une clameur commune, forte et claire, que nous voulons la liberté et la démocratie, et que nous voulons le retour à la maison de tous ceux qui sont en prison ou à l'étranger', a lancé Carles Puigdemont dans un message diffusé sur la télévision catalane TV3.

Dans cette affaire, "Forcadell i Lluiss et autres contre Espagne", "Carme Forcadell et 76 autres requérants, en l'occurrence des députés du parlement de Catalogne, se plaignent de l'interdiction qui leur avait été faite d'une date de réunion en plénière par la cour constitutionnelle espagnole qui portait sur la déclaration d'indépendance", a indiqué le porte-parole de la CEDH.

"Ils ont provoqué des tensions dans le pays et porté une déclaration unilatérale d'indépendance dont ne voulait pas la majorité de la population", a accusé Ada Colau, qui n'est pas indépendantiste mais partisane d'un référendum d'autodétermination de la région pour trancher la question.

La CEDH a précisé que l'une d'elles, reçue le 18 octobre, émanait de Mme Forcadell et que Carles Puigdemont l'avait également signée, aux côtés de plusieurs dizaines de parlementaires catalans. Auditionnée jeudi par un juge de la Cour suprême, elle s'était en effet engagée à respecter le cadre légal pour éviter la prison.