Jeudi, 9 Avril 2020
Dernières nouvelles
Principale » Une jeune femme comparaît pour avoir fait croire à son enlèvement — Lozère

Une jeune femme comparaît pour avoir fait croire à son enlèvement — Lozère

09 Novembre 2017

L'été dernier, l'ancienne candidate du Front national aux élections départementales, n'a "pas réfléchi" au moment de trouver une excuse pour passer le week-end avec son amant: elle a assuré à son ami s'être fait enlever. Trois mois plus tard, la jeune femme comparaît pour "dénonciation de crime imaginaire" devant le tribunal correctionnel de Mende.

Des ouvriers glissent des messages d'alerte dans les vêtements — Zara
Il est heureux de constater que parfois l'imagination permet de faire vaciller les puissances économiques. Très vite, cette initiative insolite est partagée par les commerçants sur les réseaux sociaux turcs.

C'était le 22 juillet dernier, en Lozère. Mariée mais en instance de séparation, Sandy G. a un ami, et un amant. C'est pourquoi elle a dit au premier, via des SMS, qu'elle avait été enlevée, ligotée et jetée dans le coffre d'une BMW noire. L'homme prévient aussitôt les gendarmes: une cinquantaine d'hommes, épaulés par un hélicoptère, se lancent à la recherche de cette grosse voiture, dans laquelle la jeune homme serait prisonnière. Coût d'exploitation à l'heure: 4.600 euros hors équipage, selon Le Parisien. Une perquisition est menée à son domicile, en vain. Aux gendarmes, elle expliquera que ses ravisseurs ont finalement décidé de la relâcher sans encombre. Mais son calme et l'absence de traces de violence intriguent les enquêteurs, qui ne mettent pas longtemps à lui faire avouer qu'il n'y a jamais eu d'enlèvement. "Je regrette d'avoir menti à tout le monde", a-t-elle reconnu dans les colonnes de France Bleu Gard Lozère. Ce soir-là, en réalité, elle était dans les bras de son amant, reprend Objectif Gard, qui indique que l'Etat va lui réclamer 10.000 euros ce jeudi matin.