Jeudi, 2 Avril 2020
Dernières nouvelles
Principale » Facebook teste un nouveau dispositif contre le "revenge porn" — Australie

Facebook teste un nouveau dispositif contre le "revenge porn" — Australie

08 Novembre 2017

Eviter de voir ses photos intimes sur internet en les envoyant à Facebook, concept insolite et un peu bizarre...

Après avoir mis en place de nouveaux outils pour dénoncer ce genre de pratique en avril, Facebook revient à la charge avec un projet-pilote qui verra d'abord le jour en Australie, puis aux États-Unis, au Royaume-Uni et au Canada.

Le "revenge porn" ou "porno vengeance" en français consiste en la diffusion images à caractère sexuel dévoilées sans le consentement des personnes photographiées ou filmées, notamment des clichés d'une ancienne relation avec qui la séparation ne s'est pas faite en bons termes. En fait, Facebook lutte contre la publication de contenus non consensuels sur ses plateformes depuis des années déjà.

Facebook Wants Users To Send Their Nudes To Them
They will then tell you to send the nudes to yourself on Facebook, and will let Facebook know you've done this. This sounds like a weird way of combatting revenge porn, but there is some logic the company has applied here.

Cette fois, Facebook va encore plus loin.

Le processus est cependant complexe.

"Mais pour cela, il faudra que l'algorithme de Facebook crée au préalable une empreinte de la photo que la victime potentielle aura envoyée aux équipes du réseau social via Messenger", détaille l'Australian Financial Review. Elle sera ensuite intégrée à l'algorithme, qui l'empêchera d'être téléchargée sur Facebook.

Facebook teste un nouveau dispositif contre le