Lundi, 18 Décembre 2017
Dernières nouvelles
Principale » Stéphane Bouillon revient comme préfet de région

Stéphane Bouillon revient comme préfet de région

12 Octobre 2017

Le gouvernement a "mis fin" ce mercredi aux fonctions du préfet et du secrétaire de sa préfecture de la région Auvergne-Rhône-Alpes, après un rapport pointant de "graves dysfonctionnements" dans l'affaire des deux jeunes filles tuées le 1er octobre à Marseille.

Henri-Michel Comet limogé, suite "aux dysfonctionnements " qui ont amené la remise en liberté de l'assaillant de Marseille, c'est l'ex-préfet de Paca et des Bouches-du-Rhône qui lui succède.

Le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, s'est expliqué, signifiant que " le gouvernement a souhaité une décision disciplinaire et organisationnelle " car la situation "implique une vigilance de chacun à tous les niveaux de l'administration ".

Après l'attentat de Marseille, et les sanctions contre le préfet du Rhône, le conseil des ministres vient de nommer Stéphane Bouillon.

Les "erreurs de jugement" sont "à apprécier dans le contexte de dysfonctionnements graves du dispositif de l'éloignement que la mission a constatés, constat qui n'est pas limité à la seule journée du 30 septembre 2017", écrit l'IGA, qui formule des préconisations largement reprises par le ministre. Christophe Castaner a précisé que les deux préfets n'étaient "pas mis en cause individuellement" par l'enquête. Le secrétaire général de la préfecture du Rhône Xavier Inglebert a été remplacé par Emmanuel Aubry, qui occupait le même poste à la préfecture de la Loire-Atlantique.

Non-bailable arrest warrants issued for Imran Khan in contempt case
Haroon Shinwari, a spokesman for the Election Commission, says its panel of judges issued an arrest warrant for Khan on Thursday. Party spokesperson Naeem ul Haque echoed similar sentiments and expressed resentment over the regulatory body's orders.

Deux jours avant l'attaque sur le parvis de la gare de Marseille, l'auteur des coups de couteau Ahmed Hanachi avait été arrêté pour un vol dans un centre commercial à Lyon.

Malgré sa situation irrégulière, l'homme de 29 ans avait été relâché dès le lendemain, ce qui avait créé une polémique.

Gérard Collomb, le ministre de l'intérieur et ancien maire de Lyon, avait saisi l'IGA.

Cette attaque revendiquée par le groupe terroriste État islamique (EI) a eu lieu en plein débat entre députés et sénateurs autour du projet de la nouvelle loi antiterroriste.

Stéphane Bouillon revient comme préfet de région