Lundi, 10 Décembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » L'action plonge de 22% à Tokyo — Scandale Kobe Steel

L'action plonge de 22% à Tokyo — Scandale Kobe Steel

12 Octobre 2017

Kobe Steel a précisé mercredi soir qu'il avait repéré 70 cas de trucage de données sur des matériaux employés dans les disques optiques et les écrans à cristaux liquides chez sa filiale Kobelco Research Institute, qui fabrique et teste des produits pour le sidérurgiste.

Le ministère japonais de l'Economie, du Commerce et de l'Industrie a donné deux semaines à Kobe Steel pour faire connaître les résultats des contrôles de sécurité et les raisons de ces falsifications, et un mois pour prendre des mesures afin que cela ne se renouvelle pas.

"General Motors est au courant des informations faisant état d'une importante altération des produits du cuivre et de l'aluminium de Kobe Steel", a dit à Reuters Nick Richards, porte-parole de GM, confirmant une information de l'agence Kyodo. Misubishi Motors, Subaru et Mazda auraient aussi utilisé de l'aluminium incriminé.

Lors d'une conférence de presse durant le week-end, un vice-président de Kobe Steel, Naoto Umehara, a avoué que des données relatives à des produits en aluminium et cuivre avait été falsifiées de façon "systématique", une pratique qui pourrait remonter à une dizaine d'années et n'a pu se faire, a-t-il dit, sans que des directeurs n'aient été au courant. L'enquête menée par Kobe Steel a pour le moment révélé que les spécifications techniques ont été maquillées pour environ 19.300 tonnes de produits en aluminium, 2.200 tonnes de produits en cuivre et 19.400 unités en aluminium moulé et forgé qui ont été expédiées aux clients entre septembre 2016 et août 2017.

Analyst's Rankings to Lookout: SunPower Corporation (SPWR), The Charles Schwab Corporation (SCHW)
Manor Road Capital Partners Llc increased Prestige Brands Hldgs Inc (PBH) stake by 7.34% reported in 2017Q2 SEC filing. This number is based on a 1 to 5 scale where 1 indicates a Strong Buy recommendation while 5 represents a Strong Sell.

Les marchandises dont les caractéristiques ont été trafiquées ont été livrées à quelque 200 entreprises.

En plus des constructeurs d'automobiles, de très nombreux industriels et produits sont concernés.

Si Kobe Steel s'est gardé de nommer ces dernières, la presse a vite avancé les noms du constructeur d'automobiles Toyota, du conglomérat Mitsubishi Heavy Industries (MHI) pour son avion régional MRJ et de plusieurs autres industriels. Les conséquences de ce scandale sur les comptes de Kobe Steel restent inconnues, mais le groupe subit déjà la sanction des marchés.