Mercredi, 15 Août 2018
Dernières nouvelles
Principale » Kurdistan irakien : les organisateurs du référendum d'indépendance menacés d'arrestation

Kurdistan irakien : les organisateurs du référendum d'indépendance menacés d'arrestation

12 Octobre 2017

Depuis que le Parlement de Bagdad avait voté il y a un mois contre la tenue du référendum d'indépendance au Kurdistan qui a eu lieu le 25 septembre, la soixantaine de députés kurdes boycottent dans leur grande majorité les sessions.

Un tribunal à Bagdad a ordonné mercredi l'arrestation de la présidente et des deux membres de la Commission ayant organisé le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a indiqué Abdel Sattar al-Bireqdar, porte-parole du Conseil suprême de la magistrature.

Les liaisons aériennes avec l'étranger ont été coupées par Bagdad après le " oui " massif à l'indépendance.

L'Irak demande également aux autres pays de "cesser tout commerce, notamment d'hydrocarbures, avec la région autonome car cette question ne doit être traitée qu'avec le gouvernement central".

" Nous ne reconnaissons pas cette décision et nous ne lui prêtons aucune importance, car c'est une décision politique ", a réagi M. Saleh, comparant cette décision aux mesures qu'utilisait le régime du dictateur Saddam Hussein, déchu par les Américains en 2003.

Le Conseil de la sécurité nationale, présidé par le Premier ministre, Haider Al Abadi, a annoncé de nouvelles sanctions touchant le portefeuille de la région autonome, déjà isolée avec l'arrêt des vols internationaux et les menaces turques et iraniennes de fermer les frontières au commerce pétrolier.

Woman dies after falling 100ft from balcony inside St Paul's Cathedral
This video, uploaded to YouTube by a tourist in 2013, was recorded from the Whispering Gallery and shows how high up it is. A woman has died after falling from the Whispering Gallery inside St Paul's Cathedral .

Le gouvernement irakien a aussi réclamé de reprendre la main sur les revenus pétroliers et le juteux business des entreprises de téléphonie mobile.

Cet oléoduc vise à court-circuiter celui établi en parallèle en 2013 par les Kurdes et passant par la région autonome. L'exportation du pétrole sous contrôle kurde atteint en moyenne 550.000 b/j, dont la moitié est extraite des champs de Kirkouk.

Le ton de Bagdad se durcit depuis le référendum.

Elle constitue une importante source de revenus pour le Kurdistan irakien dont l'économie est très peu diversifiée.

Selon les experts, après avoir repris la quasi-totalité de son territoire aux mains du groupe armé État islamique (EI), le gouvernement irakien souhaite maintenant " renverser les faits accomplis " créés par les Kurdes. Ces derniers ont en effet gagné en territoire et en ressources naturelles au gré des victoires contre l'EI. Exactement deux semaines après une victoire massive du "oui" lors de cette consultation, la crise continue de s'envenimer entre Erbil et Baghdad.

Si l'Iran a gelé les échanges de produits pétroliers le 30 septembre, la Turquie a pour l'instant uniquement menacé de stopper les exportations pétrolières kurdes.

Kurdistan irakien : les organisateurs du référendum d'indépendance menacés d'arrestation