Jeudi, 16 Août 2018
Dernières nouvelles
Principale » Catalogne : "Défaire l'Espagne, c'est défaire l'Europe", prévient Valls

Catalogne : "Défaire l'Espagne, c'est défaire l'Europe", prévient Valls

06 Octobre 2017

"Il a été Premier ministre de la France donc il sait ce que c'est que de traiter des sujets comme ceux-là puis il a cette culture à la fois catalane et espagnole qui lui permet de comprendre les ressorts des uns des autres pour arriver à une solution de compromis.", explique-t-il. Natif de Barcelone et très attaché à la Catalogne, l'ancien Premier ministre a lancé une mise en garde contre l'idée d'une déclaration d'indépendance unilatérale de la Catalogne, qu'il qualifie "folie". "Il y a l'Angleterre, il y a l'Espagne et il y a la France", a développé Valls.

Et si Manuel Valls se muait en homme providentiel pour résoudre la crise dans laquelle a plongé l'Espagne depuis la tenue d'un référendum non autorisé pour l'autonomie de la Catalogne dimanche 1er octobre.

Manuel Valls s'était prononcé le 28 septembre contre une indépendance de la Catalogne, qui supposerait selon lui "la fin de ce qu'est l'Europe" en tant qu'union d'États-nations. "Ce n'est pas la France qui va régler la situation", estime la ministre chargée des Affaires européennes.

Il y aurait bien quelqu'un derrière les tweets de Donald Trump
Ils sont la honte du journalisme de qualité. "Il ne faut pas se demander pourquoi leurs audiences sont en chute libre". "L'info de NBC est une fausse info et encore plus malhonnête que CNN".

"Défaire l'Espagne, c'est défaire l'Europe, a encore alerté Manuel Valls". "Et si on ouvre la boîte de Pandore, mais demain c'est le Pays basque, et après c'est le Pays basque français, et c'est l'Italie du Nord, et après c'est la guerre". "C'est toujours la même chose: +Président des riches, traître, traître à la classe ouvrière, vous n'écoutez pas les Français+", a poursuivi Manuel Valls, qui votera le projet de loi de finances présenté par le gouvernement. Mais notre rôle est de dire que l'Espagne, qui est un pays démocratique, un pays ami, doit voir sa Constitution respectée.

"C'est un débat fondamental pour nous, Européens", a dit Manuel Valls. "Et en plus on voudrait que ce grand pays, l'Espagne, parte en morceaux, se disloque?"

Catalogne :