Dimanche, 26 Janvier 2020
Dernières nouvelles
Principale » Bruno Le Maire souhaite que la taxe d'habitation "disparaisse à terme"

Bruno Le Maire souhaite que la taxe d'habitation "disparaisse à terme"

29 Septembre 2017

Les réformes prévues dans le cadre du projet de loi de finances (PLF) "bénéficieront à tous les Français sans exception", et non pas "aux plus riches", a déclaré Bruno Le Maire, en présentant en conférence de presse les principales mesures fiscales et budgétaires prévues par le gouvernement.

Le déficit du budget de l'État devrait ainsi atteindre 82,9 milliards d'euros, après 76,5 milliards cette année.

Le diesel, objet de controverses récurrentes pour ses particules et ses émissions d'oxydes d'azote, notamment pour un usage en ville, est véritablement tombé en disgrâce depuis l'affaire de trucage des émissions polluantes de Volkswagen. Il est l'une des trois composantes du déficit public avec ceux de la Sécurité sociale et des collectivités locales.

La taxe d'habitation est un impôt qui n'est "pas juste", selon Bruno Le Maire, un impôt "qui n'est pas clair, qui n'est pas compréhensible pour les Français, c'est un impôt qu'il faut supprimer ". Car il y aura par exemple un 13e mois de redistribution à la fin de ce quinquennat, plus de 300 euros dès l'année prochaine pour un ouvrier qui est au SMIC, a-t-il dit.

Encanto Potash Corp (ENCTF) CMF Showing Bullish Signs
Financial Architects Inc boosted its position in shares of Potash Corporation of Saskatchewan by 11.7% during the 2nd quarter. On average, analysts predict that Potash Corporation of Saskatchewan Inc. will post $0.63 EPS for the current fiscal year.

Le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin a quant à lui assuré mercredi que le PLF 2018 " tenait " les " promesses " faites ces dernières semaines par le gouvernement, notamment en matière de baisse des prélèvements obligatoires. Le ministre a, en effet, tenu à souligner que le budget prévu pour l'an prochain est "le budget des promesses tenues".

A titre de rappel, les nouvelles mesures fiscales proposées par le gouvernement ont suscité pas mal de critiques au cours de ces dernières semaines.

Le gouvernement a annoncé cet été qu'il réduirait la " pression fiscale " de près de 10 milliards d'euros en 2018. Dans la foulée, concernant la baisse d'impôts pour les ménages et les entreprises, pour l'an prochain, "en moyenne, nous serons à 7 milliards d'euros", a indiqué le ministre. Pour ce faire, il a indiqué que l'exécutif a alors décidé de favoriser "le pouvoir d'achat". "Nous voulons créer des richesses avant de les redistribuer", a déclaré Bruno Le Maire, jugeant nécessaire de mettre le budget "au service de la croissance et de l'emploi". " Alors que les entreprises paient déjà de moins en moins d'impôts ", le gouvernement se prive " d'importantes recettes ", a-t-elle regretté.

Bruno Le Maire souhaite que la taxe d'habitation