Jeudi, 27 Février 2020
Dernières nouvelles
Principale » Des maires convoqués par la justice — Catalogne/référendum

Des maires convoqués par la justice — Catalogne/référendum

20 Septembre 2017

L'Union démocratique bretonne se déclare solidaire des maires de Catalogne menacés de poursuites judiciaires, avec un risque d'emprisonnement, en raison de leur choix de participer à l'organisation d'un référendum sur l'indépendance, le 1er octobre prochain.

Le Parti populaire (PP), au pouvoir mais dépourvu de majorité absolue au Congrès des députés (chambre basse du parlement), a salué l'ouverture du PSOE sur l'utilisation de l'article 155, et qui a souligné toutefois ne pas connaitre la stratégie de Mariano Rajoy pour empêcher la tenue du référendum, espérant ne pas avoir à recourir à cet article contre les autorités catalanes. Les partis non indépendantistes avaient obtenu environ 51,28 % des suffrages. Lundi, la garde civile a en outre annoncé avoir trouvé 113 000 affiches de propagande portant le logo de la Generalitat (exécutif de Catalogne).

Manchester United vs Burton Albion: Potential XI with Luke Shaw returning
He said: "It honestly is a dream come true for me to be playing in the first team, and playing against teams like Real Madrid. A host of first-team players rocked up in their super cars including club captain Michael Carrick driving his Audi Quattro.

Selon le ministère, la saisie de ce matériel est une preuve de la "convergence des efforts et de l'unité d'action" entre le gouvernement régional de la Catalogne et les promoteurs de la campagne du "Oui". Le maire de la capitale, Barcelone, n'est pas sous enquête. L'État versera donc directement les salaires des fonctionnaires, les allocations sociales et le paiement des factures des fournisseurs des services publics.

"Nous avons établi un système de contrôle novateur des dépenses" en vue d'éviter qu'elles soient utilisées pour le financent d'"activités illégales" comme l'organisation du référendum, avait précisé le ministre espagnol des Finances, Cristóbal Montoro, lors d'un point de presse au terme du Conseil des ministres hebdomadaire. La garde civile a déjà mis la main sur 1,5 million de prospectus et autres dépliants publicitaires en lien avec la consultation que le gouvernement séparatiste catalan a décidé d'organiser coûte que coûte, en dépit de son interdiction par la Cour constitutionnelle espagnole et des divisions qu'il suscite au sein de la région.

Des maires convoqués par la justice — Catalogne/référendum