Jeudi, 21 Septembre 2017
Dernières nouvelles
Principale » Des factions palestiniennes saluent la volonté de réconciliation du Hamas

Des factions palestiniennes saluent la volonté de réconciliation du Hamas

17 Septembre 2017

L'Autorité palestinienne (AP) a annoncé dimanche être prête à "assumer ses responsabilités" à Gaza, répondant ainsi au groupe terroriste palestinien Hamas ayant accepté les conditions exigées par le président Mahmoud Abbas, pour un accord de réconciliation avec son rival du Fatah après dix années de discorde.

Le Mouvement de la résistance islamique a également annoncé dans un communiqué qu'il allait dissoudre le "comité administratif" qu'il avait créé à Gaza et à transférer le contrôle du territoire au gouvernement dirigé par le Premier ministre Rami Hamdallah.

Cette annonce a été favorablement accueillie par l'ONU et par le Fatah du président Mahmoud Abbas. Il n'est toutefois pas encore clair dans quelle mesure cette offre pourra permettre de rapprocher les deux frères ennemis palestiniens.

EPS for Yum China Holdings Inc (YUMC) Expected At $0.55
Following the completion of the sale, the insider now owns 23,457 shares in the company, valued at approximately $884,798.04. BidaskClub downgraded Yum! Brands from a strong-buy rating to a buy rating in a research report on Saturday, June 10th.

Un dirigeant du Fatah, Azzam al-Ahmad, a évoqué par ailleurs une prochaine réunion entre les deux partis suivie d'une rencontre élargie aux autres factions palestiniennes, dans l'optique de discuter d'un document sur la réconciliation. Il se dit enclin à aborder la question de la composition d'un gouvernement de réconciliation et d'organiser des élections générales.

Cet organe est perçu par le président Abbas comme un gouvernement parallèle entravant la réconciliation et l'unité interpalestinienne, ce que le parti islamiste a toujours nié. Mais d'une victoire à la Pyrrhus puisqu'il a, pour faire céder le Hamas, exercé ces dernières semaines d'énormes pressions financières sur la bande de Gaza. Du moins, provisoirement. Son porte-parole a confirmé dans la nuit de samedi à dimanche qu'il acceptait de démanteler son "comité administratif" - sorte de gouvernement indépendant de celui de l'Autorité palestinienne (AP) à Ramallah (Cisjordanie) -, ainsi que les administrations indépendantes qu'il avait mises sur pied.

Ce blocus se double d'une fermeture quasi permanente par l'Egypte de sa frontière avec la bande de Gaza depuis 2013.

Des factions palestiniennes saluent la volonté de réconciliation du Hamas