Vendredi, 24 Novembre 2017
Dernières nouvelles
Principale » Travailleurs détachés: Juncker veut une "autorité commune" de l'UE

Travailleurs détachés: Juncker veut une "autorité commune" de l'UE

13 Septembre 2017

Pour y parvenir, il propose la création d'un organisme européen d'inspection et d'application des règles, estimant qu'"il y a quelque chose d'absurde à disposer d'une Autorité bancaire pour faire appliquer les normes bancaires, mais pas d'une Autorité commune du travail pour veiller au respect de l'équité dans notre marché unique".

"Dans une Union entre égaux, il ne peut y avoir (.) de travailleurs de deuxième classe".

Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker va proposer un "cadre" européen pour contrôler les investissements étrangers dans l'UE, afin de répondre à l'inquiétude de ses plus grands Etats membres face aux acquisitions étrangères, principalement chinoises, dans leurs secteurs stratégiques. La possibilité de laisser plus de pouvoir à Bruxelles dans le contrôle des investissements stratégiques est soutenue par la France, l'Allemagne et l'Italie, qui ont à plusieurs reprises demandé à la Commission d'énoncer des propositions en la matière, notamment lors du dernier sommet européen fin juin.

Airtel dials up SK Telecom for newer tech
This will be a first of it's kind in India , and SK Telecom's technology and expertise will help Airtel to build a better network. Presently, SK Telecom offers up to 500 MBPS 4G speed with their carrier aggregation technology.

Cette proposition, qui doit être détaillée jeudi, cible tout particulièrement, sans les nommer, les investisseurs chinois, dont l'appétit pour les entreprises industrielles de pointe européennes a beaucoup inquiété ces dernières années.

Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a invité mercredi la Turquie à libérer les journalistes emprisonnés dans le pays et à " cesser d'insulter " les dirigeants européens, lors de son discours annuel sur l'état de l'Union à Strasbourg. "Ce ministre européen de l'Economie et des Finances sera bien évidemment responsable devant ce Parlement européen", a ajouté M. Juncker, rejetant en revanche l'idée d'un parlement spécifique de la zone euro, caressée par M. Macron. Nous n'avons pas besoin de structure parallèle. Nous n'avons pas besoin d'un budget à part de la zone euro. Il est en revanche favorable à la création d'un ministre des Finances de la zone euro.

Travailleurs détachés: Juncker veut une