Mardi, 27 Octobre 2020
Dernières nouvelles
Principale » Laurent Berger (CFDT) "déçu" par les arbitrages — Code du travail

Laurent Berger (CFDT) "déçu" par les arbitrages — Code du travail

31 Août 2017

En ne présentant jusqu'ici que des éléments parcellaires aux partenaires sociaux et en multipliant les réunions bilatérales, le gouvernement avait pour l'instant su limiter la contestation.

Pour Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, cette réforme n'est tout simplement " pas à la hauteur", a-t-il affirmé à l'issue de la réunion de présentation de son contenu.

Trump voulait une "Trump Tower" à Moscou
En outre, Dmitri Peskov a également souligné que ce sujet n'a jamais été discuté avec le chef d'État russe. La compagnie de Trump aurait abandonné cette idée deux semaines après l'envoi du courriel.

Laurent Berger a évoqué sa profonde déception sur la modernisation du dialogue social. Laurent Berger a jugé que "le dogmatisme l'a emporté" sur des sujets comme le plafonnement des indemnités prud'homales en cas de licenciement abusif.

"Il y a (...) des mesures qui nous inquiètent, comme la possibilité dans les entreprises de moins de vingt salariés d'avoir des décisions quasi unilatérales de l'employeur", a développé le patron de la CFDT. "Est ce que c'est une façon d'éviter un PSE (plan de sauvegarde de l'emploi)? s'est-il interrogé". Il n'appellera cependant pas à manifester contre le texte, jugeant que le combat syndical ne se résume pas à la rue mais s'exerce tous les jours dans les entreprises. "Et la réunion de ce matin n'a pas fait changer d'avis Philippe Martinez, le secrétaire général du syndicat". Dès la présentation officielle des ordonnances devant réformer le Code du travail, ce jeudi 31 août, les réactions se sont multipliées. "Sur le champ social, beaucoup de nos propositions ont été retenues ", a déclaré le leader patronal François Asselin qui a par ailleurs salué une réforme " particulièrement pragmatique ".

Laurent Berger (CFDT)