Vendredi, 22 Janvier 2021
Dernières nouvelles
Principale » "Ça va être difficile pour Fabinho d'aller au PSG" — Bakayoko

"Ça va être difficile pour Fabinho d'aller au PSG" — Bakayoko

30 Août 2017

Il faut prendre du recul: depuis plusieurs saisons, le PSG enregistre des bénéfices, ce qui lui permet déjà d'absorber une partie des opérations Neymar et Mbappé. Son arrivée au PSG devrait être officialisée lundi et mettre fin à un feuilleton qui tient en haleine la L1 depuis de longs mois. L'Equipe annonce que l'avant-centre des Bleus arrivera dans la capitale sous la forme d'un prêt avec option d'achat de 180 millions d'euros. Le PSG avait d'ailleurs été condamné en 2014 à une amende de 60 millions d'euros, des restrictions salariales et sur le marché des transferts, et une période de surveillance de trois ans qui avaient ralenti sa marche en avant. Car Didier Deschamps, en dévoilant sa liste, avait prévenu jeudi: Mbappé "n'aura pas de porte de sortie", pour aller signer un contrat ou autre. Cela signifie que, pour équilibrer ses comptes, le Paris Saint-Germain ne devra trouver que 36 millions par an de recettes supplémentaires.

Tout sera réglé mardi soir. En 2015, le fair-play financier a été assoupli. "Ça fait quatre ans qu'il est au club", glisse-t-il dans la même émission.

Neither Macdonald's statue nor Parliament to be torn down
Prime Minister Justin Trudeau says the federal government has no plans to remove the name of John A. Macdonald was a key architect in the country's residential school system.

"Il y a cet environnement, très important, et il y a sa personnalité", complète l'ancien directeur sportif du PSG, Olivier Létang, pour l'AFP. "Je ne veux pas faire un cas spécifique du PSG". Mais nous avons beaucoup de sanctions possibles. Nous pouvons exclure de nos compétitions, retirer des points. "Nous essaierons d'aider, de prévenir mais nous n'aurons pas peur de punir". Les dirigeants parisiens vont maintenant entreprendre de valoriser leurs nouvelles stars en nouveaux revenus, notamment marketing. Les joueurs présents restent ici. En dépensant l'équivalent de 80% de son budget annuel pour deux attaquants (masse salariale comprise), le PSG s'assoit surtout magnifiquement sur tous les garde-fous financiers instaurés par l'UEFA depuis le début de la décennie.