Lundi, 12 Avril 2021
Dernières nouvelles
Principale » La Pologne enfreint les valeurs fondamentales de l'UE, selon Macron — Travailleur détaché

La Pologne enfreint les valeurs fondamentales de l'UE, selon Macron — Travailleur détaché

26 Août 2017

Le chargé d'affaires ad interim de la République Française en Pologne, Sylvain Guiaugué, a par ailleurs été convoqué vendredi au ministère des Affaires étrangères à Varsovie où on lui a fait part de "l'indignation du gouvernement polonais suite aux propos du président français".

"Nous ne changerons pas de position".

Reuters content is the intellectual property of Thomson Reuters or its third party content providers.

Or, la Pologne semble être le pays profitant le plus de cette directive puisque environ 500.000 Polonais sont employés par des entreprises polonaises dans d'autres pays membres de l'UE.

Barguil exclu de la Vuelta
Le Breton, maillot à pois et 10e du dernier Tour de France n'a pourtant pas abandonné, et il ne souffre d'aucun problème physique. Barguil "a reconnu ouvertement n'avoir pas couru conformément aux objectifs de l'équipe ", écrit Sunweb dans un communiqué .

Macron, cette directive constitue une concurrence déloyale pour le marché du travail français et est injuste pour les travailleurs français.

" La Pologne n'est en rien ce qui définit le cap de l'Europe", a-t-il lancé lors d'un point de presse à Varna (Bulgarie), au dernier jour d'une tournée en Europe de l'Est pour rallier des soutiens à une réforme de la directive. Paris souhaite limiter la durée du travail détaché à douze mois sur une période de deux ans, et que toutes les périodes comptent. "L'Europe s'est construite sur des libertés publiques qu'enfreint aujourd'hui la Pologne". Mais il s'est dit convaincu que la France réussirait à obtenir la majorité qualifiée nécessaire pour réformer et durcir cette directive afin de lutter contre le dumping social, comme il s'y est engagé durant sa campagne. "[.] Une initiative de relance européenne est indispensable", a-t-il conclu.

Selon Emmanuel Macron, les Polonais mériteraient mieux que leurs dirigeants, qui tournent selon lui leur dos aux valeurs européennes et isolent leur pays. Le ton est encore monté d'un cran cet après-midi, la Première ministre polonaise qualifiant "d'arrogantes", les déclarations du président français.

La Pologne enfreint les valeurs fondamentales de l'UE, selon Macron — Travailleur détaché