Vendredi, 25 Septembre 2020
Dernières nouvelles
Principale » Baisse des contrats aidés : la grogne des maires ne faiblit pas

Baisse des contrats aidés : la grogne des maires ne faiblit pas

25 Août 2017

Alors que le ministère du Travail estime que les contrats aidés ne sont plus suffisamment efficaces, plusieurs maires et syndicats montent au créneau pour défendre ce dispositif.

A La Réunion, la rentrée scolaire a été reportée de cinq jours dans la plupart des communes de l'île, confrontées à une baisse du nombre de contrats aidés. Selon lui, certaines associations, qui avaient recours aux contrats aidés, " seront contraintes de cesser leur activité.

Enfin, nous nous interrogeons sur l'impact de cette décision sur le recrutement en contrats aidés d'auxiliaires de vie scolaire prévu par le gouvernement dès la rentrée 2017. Ils permettent notamment aux collectivités locales, de pourvoir des postes dans les fonctions périscolaires ou le domaine social. Pourtant en 2016, 12% des contrats aidés ont concerné des personnes en situation de handicap.

Le gouvernement, qui s'est engagé à faire 20 milliards d'économies sur le budget, a annoncé qu'il souhaitait réduire le nombre de contrats aidés pour 2018.

Pakistan Rejects US Allegations Of Harboring Terrorists
In fact, being its immediate neighbor, Pakistan has an abiding interest in peace and stability in Afghanistan. The leaders at the meeting said that Pakistan took indiscriminate actions against all terrorist networks.

Dans cette lettre [cliquez ici pour la consulter], celui qui est également député socialiste de l'Ardèche fait part à la ministre de "la vive inquiétude des élus locaux et tout particulièrement des maires des petites villes" et lui demande de "bien vouloir revoir l'objectif de diminution de ces contrats". Dans un courrier adressé mardi 22 août à Muriel Pénicaud, ministre du Travail, le président de l'APVF, Olivier Dussopt, dénonce la "précipitation" avec laquelle la baisse du nombre d'emplois a été décidée.

Depuis un mois, les édiles apprennent que tout ou partie de leurs contrats aidés seront gelés pour les derniers mois de l'année: pas de nouveaux contrats ni de renouvellement.

La diminution annoncée du nombre d'emplois aidés suscite l'inquiétude de nombreux élus, en métropole et outremer.

Baisse des contrats aidés : la grogne des maires ne faiblit pas