Lundi, 19 Novembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » "À Act Up, l'amour était d'autant plus fort qu'incertain" — Robin Campillo

"À Act Up, l'amour était d'autant plus fort qu'incertain" — Robin Campillo

22 Août 2017

Les membres d'ACT UP Paris se mobilisent au fil de réunions hebdomadaires et à travers des actions médiatiques.

France, début des années 1990. Et c'est peut-être aussi le retour de l'homophobie et des extrémismes divers en matière de conception de l'individu et de la famille dans la société actuelle de 2017 qui impose la place de ce film avec une force qui bouleverse les consciences individuelles.

La naissance d'un amour et le quotidien d'un groupe de militants.

Catholic priest reveals Klan past, steps aside
"What they believe directly contradicts what we believe as Americans and what we, as Catholics, hold dear". He went on to apologize "to anyone who has been subjected to racism or bigotry, I am sorry".

Il en va de cette image inventée par Robin Campillo comme du reste de son film: ce qui semble au premier abord une métaphore funèbre (la mort est dans l'air, puisque nous sommes au pic de l'épidémie de sida, au moment où la médecine n'apporte aux malades d'autre secours que palliatif) est aussi une représentation de la vie.

Trois mois après son triomphe à Cannes et son sacre, non par la palme d'or, que tout le monde attendait, mais par un Grand Prix du jury - dont la vocation est de couronner l'"originalité" et l'"esprit de recherche" -, "120 Battements par minute", de Robin Campillo, sort en salles. Si le film commence de manière chorale avec la présentation de toute une communauté solidaire, il s'attache peu à peu à la figure de Sean, à travers son activisme, son regard sur la vie, sa relation amoureuse et la maladie qui s'empare toujours plus de son corps. Nous avons rencontré ceux qui ont recréé et, pour certains, vécu cette aventure afin qu'ils nous la racontent, de sa genèse à aujourd'hui.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart.