Samedi, 5 Décembre 2020
Dernières nouvelles
Principale » Les auteurs des attentats préparaient "une attaque de plus grande envergure"

Les auteurs des attentats préparaient "une attaque de plus grande envergure"

21 Août 2017

L'identité de l'homme et sa photo ont été diffusées: il s'agit de Younès Abouyaaqoub, un Marocain de 22 ans.

Parmi les assaillants tués figurent trois jeunes Marocains vivant depuis leur enfance en Espagne: Moussa Oukabir, Saïd Aallaa et Mohamed Hychami, respectivement âgés de 17, 18 et 24 ans et tous habitants de Ripoll, une ville de quelque 10 000 habitants non loin des Pyrénées.

Il s'agit du frère de Driss Oukabir, 28 ans, interpellé à Ripoll jeudi soir, à une centaine de kilomètres au nord de Barcelone. "Il nous resterait une troisième à trouver", a indiqué le porte-parole de la police catalane. La police se refuse actuellement à confirmer cette information, déclarant que le conducteur de la camionnette n'est toujours pas identifié.

À 16H50 locales jeudi, une camionnette blanche avait fauché des dizaines de passants sur les Ramblas, tuant 13 personnes et en blessant plus de 120.

Trois heures plus tard, l'EI revendiquait l'attaque au couteau en Russie qui a fait sept blessés à Sourgout, en Sibérie, et dont l'auteur a été abattu par la police. S'en est suivie une fusillade au cours de laquelle les cinq occupants de l'Audi, qui étaient munis de fausses ceintures explosives, d'une hache et de couteaux, ont été tués.

Alors que 17 blessés luttaient entre la vie et la mort vendredi, l'Espagne endeuillée tentait de se réapproprier les Ramblas, la grande avenue qui mène les Barcelonais jusqu'à la mer, désormais parsemée d'autels en mémoire des victimes, d'au moins 35 nationalités.

Harvey Degenerates into a Tropical Wave, showers expected for Cayman
An Air Force Reserve Hurricane Hunter aircraft is being sent into them to investigate at some point Sunday. This system is forecast to track west/northwest around 15 to 20 miles per hour .

"A la demande du ministre, Monsieur Jean-Yves Le Drian, le Consulat général de France à Barcelone et la cellule de crise au Centre de crise et de soutien à Paris continuent d'assurer la réponse téléphonique à nos concitoyens à la recherche de leurs proches".

Son autre fils arrêté. "S'il vous plaît, partagez", a-t-il imploré. Le père s'est déclaré "sous le choc" après l'annonce par la police catalane que ses deux fils étaient soupçonnés d'implication dans les attentats en Espagne.

Une vingtaine de militants d'extrême droite ont aussi tenté de manifester criant "Plus de mosquées!", avant d'être conspués par la foule. Le monarque a repris l'expression devenue le slogan d'une ville qui refusait samedi soir de perdre sa joie de vivre: "Nous n'avons pas peur".

Présent à Barcelone, le roi d'Espagne Felipe VI a lui voulu redonner confiance. Les deux attaques ont fait plus de 100 blessés.

La déflagration d'Alcanar aura peut-être évité un drame bien plus important: les policiers ont découvert plus de 30 bonbonnes de gaz, qui auraient pu servir à la fabrication d'engins explosifs.

Les auteurs des attentats préparaient