Vendredi, 14 Août 2020
Dernières nouvelles
Principale » Île-de-France : Pôle emploi suspend les prescriptions de contrats aidés

Île-de-France : Pôle emploi suspend les prescriptions de contrats aidés

18 Août 2017

La Ministre du Travail Muriel Pénicaud avait justifié le 9 août devant les députés la baisse du nombre de ce type de contrats, jugés "coûteux" et "inefficaces", par "une sous-budgétisation et une surconsommation" par la majorité précédente.

Le gouvernement commet une "erreur grossière" en réduisant le nombre de contrats aidés, a estimé vendredi la CGT, qui prédit des conséquences "désastreuses tant pour les personnes que pour le pays". Un constat qui n'est pas partagé par tous les élus locaux, notamment à l'approche de la rentrée scolaire. Les communes ont fréquemment recours à ce type d'emplois aidés dans le secteur périscolaire: auxiliaires de vie, accompagnateurs, aide à la restauration.

Face à la polémique naissante, le ministre de l'Action et des comptes publics, Gérald Darmanin, a réagi jeudi soir dans un tweet: "Les contrats aidés ne sont pas stoppés mais diminués: cette courbe démontre qu'ils ont été trop utilisés ces derniers temps ". Les contrats aidés coûtent près de trois milliards d'euros chaque année à l'État.

SA conservationist killed in Tanzania after nearly a decade of death threats
Wayne Lotter with his colleagues at PAMS. "Wayne was one of Africa's leading and most committed conservationists". Lotter is remembered by his wife, Inge, and daughters, Tamsin Inge and Cara Jayne.

Mais si les contingents de contrats aidés sont en baisse, ils ne sont pas totalement asséchés. "C'est quand nous sommes confrontés au problème, qu'on s'adresse à Pôle emploi pour recruter quelqu'un qu'on vous dit que ce n'est plus possible", déplore Mme Falque, maire LR d'Azerailles (850 habitants).

Le vice-président de l'Association des maires de France (AMF), André Laignel, fait part de l'"inquiétude" des élus, qui se trouvent dans "l'impossibilité de renouveler la plupart des contrats arrivant à échéance prochainement ou de recourir à ce dispositif pour de nouveaux recrutements". "Nous avons parlé de maintenir ce que nous avions", a rapporté à l'issue de la rencontre Stéphane Fouassin, président de l'association des maires réunionnais, qui attend du ministre qu'il soit "un porte-parole des maires réunionnais".

La centrale réclame que les postes donnant habituellement lieu à des contrats aidés, notamment dans l'Education nationale, "soient budgétés" pour des contrats normaux et que ceux qui bénéficient actuellement de contrats aidés "soient recrutés sur ces postes".

Île-de-France : Pôle emploi suspend les prescriptions de contrats aidés