Lundi, 21 Mai 2018
Dernières nouvelles
Principale » CPI: Al Mahdi doit payer 2,7 millions d'euros de dommages

CPI: Al Mahdi doit payer 2,7 millions d'euros de dommages

17 Août 2017

La Cour pénale internationale a fixé jeudi à 2,7 millions d'euros (près de 3,9 millions $ CAN) la responsabilité d'un musulman radical reconnu coupable de destruction de sites religieux à Tombouctou.

On lui reproche d'avoir causé des dégâts à neuf mausolées et à une porte de mosquée autour du 30 juin et du 11 juillet 2012.

Son procès était le premier organisé à la CPI pour destruction de biens culturels. Et sa condamnation constitue "un avertissement (...) qu'il s'agit d'un crime sérieux", avait souligné la procureure Fatou Bensouda.

Toutefois, si le djihadiste est incapable de payer le montant estimé des dégâts, la Cour "n'est pas d'accord avec le fait que l'indigence de M. Mahdi ait un impact sur l'ordonnance de réparation".

Le pilote manceau Sébastien Bourdais autorisé à reprendre la compétition
Le Français pourrait effectuer son retour dans le championnat IndyCar en septembre, à Watkins Glen et Sonoma. Découvrez les girlfriends des pilotes de Formule 1 dans notre galerie en cliquant ici .

La CPI a ordonné la publication en ligne de ces excuses ainsi que le versement d'un euro symbolique à l'Etat malien et à la communauté internationale "qui est le mieux représentée par l'Unesco" dans cette affaire pour la souffrance encourue. Le tribunal a ordonné des réparations pour les victimes.

Dans un document remis récemment à la Cour qui siège à La Haye, le Fonds a d'ailleurs appelé les juges à la vigilance quant à une éventuelle publicité dans le cas d'une compensation financière.

En tant que chef de la Hisbah, la brigade islamique des moeurs, Ahmad al Faqi al Mahdi, membre d'Ansar Dine, avait ordonné et participé aux attaques contre les mausolées de cette ville fondée à partir du Ve siècle par des tribus touareg et devenue un grand centre intellectuel de l'islam.

CPI: Al Mahdi doit payer 2,7 millions d'euros de dommages