Jeudi, 17 Août 2017
Latest news
Main » Migrants : des ONG obligées de suspendre les sauvetages en mer

Migrants : des ONG obligées de suspendre les sauvetages en mer

13 Août 2017

A bord de l'Aquarius, navire de 68 mètres affrété par SOS Méditerranée et Médecins sans frontières (MSF), les secouristes continuaient de scruter en vain dimanche l'horizon avec des jumelles, selon un journaliste de l'AFP à bord. Elle ne veut pas mettre en danger ses équipages après la décision de Tripoli d'interdire aux navires étrangers de naviguer dans ses eaux. Sur franceinfo, samedi, Françoise Boucher-Saulmier, la directrice juridique de MSF, a évoqué la menace posée par les garde-côtes libyens et les entraves imposées par le gouvernement italien.

Dans un communiqué publié sur son site internet, l'ONG explique que sa décision fait notamment suite à l'annonce par les autorités libyennes de "l'établissement d'une zone de recherche et sauvetage" et de "la limitation de l'accès des bateaux humanitaires aux eaux internationales au large des côtes libyennes". Le lendemain, l'ONG allemande Sea Eye faisait une annonce similaire. "Nous laissons un vide mortel en Méditerranée", a aussi estimé son fondateur, Michael Buschheuer, en soulignant que son organisation avait sauvé environ 12.000 personnes en Méditerranée depuis avril 2016.

L'Aquarius patrouille depuis dix jours à 20 milles nautiques au nord de la Libye -une distance à laquelle on peut distinguer les côtes libyennes depuis le bateau-, en se retirant à 30 milles la nuit.

Pour lui, la moindre présence des ONG, accusées par leurs détracteurs d'être devenues des "taxis" de migrants, est plutôt positive.

Dovizioso vainqueur à Spielberg — MotoGP
Sous la pression, l'Italien cèdait sa place de leader au profit de Marc Marquez , avant que Dovizioso le double à son tour. Douzième en qualifications, Dani Pedrosa (Honda) complète le podium au prix d'une belle remontée au classement.

"Dans ces conditions, notre mission de sauvetage n'est plus possible".

Parallèlement, une enquête du parquet de Trapani (Sicile) a mené au début du mois à la saisie du bateau de l'ONG allemande Jugend Rettet, sur des soupçons de liens directs avec des trafiquants.

Quatre personnes au total ont été citées dans cette enquête: deux commandants, un membre d'équipage, ainsi qu'un prêtre érythréen très actif dans l'aide aux migrants. L'enquête qui porte également sur les opérations de secours menées par "Save The Children" et "Médecins sans frontières".

"Nous avons fait deux choix: celui de soustraire des gains criminels aux trafiquants - parce que moins il y a de personnes qui partent, moins cela rapporte aux trafiquants - et celui de financer les agences de l'Onu - l'UNHCR et l'OIM - pour assurer des normes respectueuses des droits humains dans les camps libyens", a insisté Angelino Alfano.

Migrants : des ONG obligées de suspendre les sauvetages en mer