Mercredi, 16 Août 2017
Latest news
Main » L'Anses confirme l'absence de risque pour la santé humaine — Fipronil

L'Anses confirme l'absence de risque pour la santé humaine — Fipronil

13 Août 2017

Ce vendredi matin au micro de RMC, le ministre de l'Agriculture Stéphane Tavert a annoncé que près de 250.000 oeufs au fipronil en provenance de Belgique et des Pays-Bas avaient été "mis sur le marché" français dès le mois d'avril. Selon les médias belges et néerlandais, la société en question aurait acheté son désinfectant dans le nord de la Belgique, auprès de la société Poultry-Vision. Il s'agit toutefois d'un produit modérément toxique, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Cet antiparasite, pourtant strictement interdit dans les élevages de poules de l'Union européenne, a été utilisé par des sociétés de désinfection intervenant dans des exploitations agricoles aux Pays-Bas et en Belgique.

Les œufs contaminés ont ensuite été exportés dans différents pays européens. Une grande enquête a été lancée par les services vétérinaires dans chaque département: ils ont adressé à chaque éleveur de poules des courriers urgents pour leur demander de vérifier s'ils ont utilisé cet insecticide. Tous les œufs produits par le poulailler ont été bloqués et sont en cours de destruction. "Quelques opérateurs fournissent d'importants volumes d'œufs à divers marchés, ils distribuent leurs produits partout ". "C'est parce qu'un exploitant belge a signalé - le 2 juin, précise "Le Monde" *, qu'il y avait un problème à l'Afsca (Agence belge pour la sécurité de la chaîne alimentaire) que celle-ci s'est mise en branle", note le député écologiste belge Jean-Marc Nollet, dans "l'Obs".

Dans un rapport publié ce vendredi 11 août, l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement, et du travail [ANSES], affirme que "l'exposition aiguë à des préparations contenant du fipronil", n'a que des effets "généralement bénins" pour l'homme.

Résultat, les Belges n'ont alerté la Commission européenne que le 20 juillet.

A ainsi regretté le ministre belge de l'Agriculture Denis Ducarme.

Arsenal To Make Alexis Sanchez Premier League's Highest-paid Player
Players like Mesut Ozil, Aaron Ramsey and Per Mertesacker are also uncertain for the Leicester clash. 'I have players coming back who have not played, like Mustafi.

Pourquoi autant de pays sont-ils concernés?

Des millions d'œufs ont été retirés du commerce en urgence et des analyses ont ensuite été lancées un peu partout dans les entreprises touchées par la contamination. Au total, 15 pays de l'Union sont donc affectés par le scandale.

Deux enquêtes distinctes ont été ouvertes en Belgique et aux Pays-Bas. "Nous avons calculé que en prenant en compte des concentrations maximales de contaminants de fipronil dans les oeufs tels qu'ils ont été importés en Europe et du seuil de toxicité, il faudrait pour un adulte manger plus de dix oeufs par jour pour avoir un risque et pour un enfant de un à trois ans, plus d'un oeuf par jour", explique Gérard Lasfargues, Directeur adjoint aux affaires scientifiques chez Anses. "Ces œufs ont été déjà consommés, sans impact pour la santé". La réponse des Pays-Bas a tardé. Jeudi, deux dirigeants "de l'entreprise qui a probablement appliqué le produit dans les élevages avicoles"- selon l'expression du parquet - ont été arrêtés aux Pays-Bas.

Le vendredi 11 août, le commissaire européen à la Santé Vytenis Andriukaitis a proposé, "de tenir une réunion de haut niveau rassemblant les ministres concernés ainsi que les représentants des agences de sécurité alimentaires dans tous les États membres impliqués, dès que l'ensemble des faits sera à notre disposition ".

L'Anses confirme l'absence de risque pour la santé humaine — Fipronil