Samedi, 23 Septembre 2017
Dernières nouvelles
Principale » Des contrôles sanitaires dans les élevages de poules du Bas-Rhin — Fipronil

Des contrôles sanitaires dans les élevages de poules du Bas-Rhin — Fipronil

12 Août 2017

Pour l'heure, de nombreux œufs contaminés ont déjà été consommés.

Depuis le mois d'avril dernier, près de 250 000 œufs contaminés au fipronil auraient été importés depuis les Pays-Bas et la Belgique, et mis en vente sur le marché français. Normalement, en Europe, l'usage antiparasitaire du fipronil n'est pas autorisé pour le traitement des animaux d'élevage dont les produits sont destinés à la consommation (uniquement des animaux de compagnie).

Suite à ces révélations, Stéphane Travert, ministre de l'Agriculture avait saisi l'Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail) pour obtenir un avis sur les risques pour la santé humaine liés à l'ingestion d'œufs ou de produits contaminés par le fipronil.

L'alerte européenne concernant la présence de fipronil dans les œufs a été lancée le jeudi 20 juillet 2017. Elle rappelle tout d'abord que la toxicité du fipronil est plutôt modérée et que les effets observés chez l'homme sont généralement bénins. Les rares observations de convulsions relevées dans la littérature internationale sont liées à des ingestions de grandes quantités de ce type de produits. Des niveaux de dose de l'ordre de 10 fois la dose de référence aigüe n'ont conduit qu'à des symptômes bénins et réversibles, notamment des troubles digestifs, y compris chez l'enfant. Chargée d'identifier un éventuel risque pour la santé, l'Anses a publié ses conclusions: "le risque pour la santé est très faible au vu des habitudes françaises de consommation alimentaire".

North Korea threatens physical actions after United Nations sanctions
As a matter of urgency, Ruggiero argued, the US should punish Chinese banks and companies helping North Korea evade sanctions. The latest United Nations resolution bans North Korean exports of coal, iron, iron ore, lead, lead ore and seafood.

L'exposition répétée au fipronil n'a pas non plus montré d'effets préoccupants, seulement des signes locaux bénins.

L'Anses s'est basée sur une concentration maximale de 1,2 mg/kg de friponil dans l'œuf et en a déduit que pour ne pas être exposé à un risque aigu, un enfant de 1 à 3 ans pesant 12 kg ne devait consommer qu'un seul œuf par jour.

"Des analyses (...) sur des muscles de poules pondeuses traitées permettent d'apporter des éléments (de réponse)". Dans ces conditions, et si cette viande était consommée, la valeur toxicologique de référence aiguë ne pourrait être dépassée que par la consommation par un adulte et en une seule fois, de plusieurs kilogrammes de viande de volaille contaminée (de l'ordre du kilo pour un enfant) " rassurent les auteurs de cette note. Par conséquent, le risque ne peut être exclu en cas de dépassement de ces niveaux de consommation maximale d'œufs.

Des contrôles sanitaires dans les élevages de poules du Bas-Rhin — Fipronil