Jeudi, 24 Septembre 2020
Dernières nouvelles
Principale » Un rapport dénonce une situation pire que prévue — Réchauffement climatique

Un rapport dénonce une situation pire que prévue — Réchauffement climatique

01 Août 2017

C'est la principale conclusion d'une nouvelle étude publiée lundi 31 juillet dans la revue Nature Climate Change, conduite par des chercheurs de l'Université de Washington.

Il y a 5% de chances de limiter le réchauffement climatique à 2°C, l'objectif fixé par l'accord de Paris scellé par la communauté internationale en 2015, selon des chercheurs. D'autant que leurs estimations ne sont pas fondées sur le pire scénario mais sur une consommation d'énergie croissante et, parallèlement, des efforts pour limiter les énergies fossiles. Et tenant compte de ces données, ils ont réalisé que " l'augmentation de la température est probablement de 2°C à 4,9°C, avec une valeur de médiane de 3,2°C et 5°C de chances qu'elle soit inférieure à 2°C ". Leurs calculs sont issus de projections de croissance de la population pour estimer la production future et les émissions de carbone dues à l'utilisation d'énergies fossiles. " Ces calculs intègrent des efforts pour limiter l'utilisation des énergies fossiles ", écrivent ces scientifiques, ajoutant qu'ils ne prévoient pas la possibilité d'un basculement soudain vers les énergies renouvelables. " Atteindre l'objectif d'un réchauffement inférieur à 1,5°C suppose que l'intensité en carbone baisse bien plus vite que dans le passé récent", estiment-ils.

Tunique noire et Loulou dans le dos des joueurs — MHSC
Les joueurs porteront une tunique entièrement noire et, exceptionnellement, tous le même nom " Loulou " au dos de leur maillot. A noter que le MHSC retrouvera son enceinte pour la première fois depuis le décès de son ex-président le 26 juin dernier.

Pour rappel, l'Accord de Paris vise une limitation de la hausse de la température mondiale "bien en deçà de 2 °C" mais l'objectif, difficile à atteindre, a été mis à mal par le retrait des Etats-Unis, décidé par Donald Trump.

Dans son cinquième rapport, le groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) indique la nécessité de réduire de 70% les émissions mondiales de gaz à effet de serre (CO2, méthane et protoxyde d'azote) d'ici 2050, par rapport à leur niveau de 2010.

Un rapport dénonce une situation pire que prévue — Réchauffement climatique