Lundi, 23 Juillet 2018
Dernières nouvelles
Principale » Deuxième meilleur démarrage aux premières séances à Paris — Valérian

Deuxième meilleur démarrage aux premières séances à Paris — Valérian

27 Juillet 2017

Un mystère se cache au cœur d'Alpha, une force obscure qui menace l'existence paisible de la Cité des Mille Planètes. Seul Astérix aux Jeux Olympiques, sorti en 2008 et réalisé par Thomas Langmann et Frédéric Forestier parvient à se faufiler à la deuxième place avec 78 millions d'euros de budget, loin derrière Valérian. Un enchaînement de séquences sans perte de rythme qui n'ennuiera pas, des guests à volonté (plus en mode clins d'oeil qu'autre chose), et une direction artistique qui rappellera fortement son CINQUIEME ELEMENT, un des films phares du cinéastes. Les personnages sont assez froids, et le jeu d'acteur est plutôt figé. Luc Besson était, lui, venu en famille, alors que Dane DeHaan, qui incarne Valérian à l'écran, la jouait ténébreux et mystérieux.

Une bande annonce qui laissait rêveur... "C'est un très beau rôle". On retrouve aussi une touche du film Avatar avec la planète Mül et son peuple en harmonie avec la nature. Le film qui a coûté près de 180 millions de dollars (rappelons que Luc Besson a voulu attendre d'avoir tous les moyens techniques et technologiques à sa disposition avant se lancer dans un projet pareil) n'en n'a rapporté que 17 millions - un écart colossal, on vous l'accorde.

Ce qui devait être LE film de Besson se révèle au final bien plat.

Case dropped against Nigerian who named his dog 'Buhari'
Adebo ruled that the prosecutor failed to substantiate its case against Iroko and thus struck out all the charges against him. His arrest had sparked nationwide outrage with complaints that the freedom of expression of the citizens were being stiffled.

Si le nouveau Besson connaît des ratés (en premier lieu un vrai fléchissement dans la conduite du récit dans sa seconde partie), il a aussi, dans sa première demi-heure, son grand morceau de bravoure: une impressionnante scène d'action jouée à différents paliers de réalité augmentée, où les assaillants actuels et virtuels s'écharpent dans une confusion savamment gérée. Le jeu d'acteur est très souvent trop simple, sans émotion. Les néophytes n'y verront que du feu, mais ce n'est plus Valérian. Ambigüité que relativise Besson au passage, pour plaire au plus grand nombre.

Merci de nous avoir signalé l'erreur, nous allons corriger cela rapidement.

Deuxième meilleur démarrage aux premières séances à Paris — Valérian