Mardi, 28 Janvier 2020
Dernières nouvelles
Principale » Comment les Russes ont utilisé Facebook pour espionner Macron

Comment les Russes ont utilisé Facebook pour espionner Macron

27 Juillet 2017

D'après Reuters, le parti d'Emmanuel Macron a bien été la cible de pirates russes pendant l'élection présidentielle.

La Russie est depuis longtemps suspectées d'avoir tenté de pirater l'entourage de Macron.

Le chef de la diplomatie russe, Serguei Lavrov, a pour sa part constaté l'absence de toute preuve attestant de l'ingérence de Moscou dans le processus électoral en France, en Allemagne ou aux Etats-Unis, contrairement aux allégations des médias.

Interrogé sur l'importance de l'espionnage, le géant américain a expliqué que les agents russes n'avaient probablement pas réussi à obtenir des informations sensibles.

Le mouvement En Marche!, dont le fondateur a battu Marine Le Pen, présidente du Front national, au second tour, avait fait savoir qu'il avait été victime d'une opération de piratage " massive " juste avant la fin officielle de la campagne.

4 chameaux du cirque Zapatta prennent la poudre d'escampette — Oise
C'est aux alentours de 6h30 que les gendarmes ont été alertés par un habitant de Boran-sur-Oise. Il a voulu les promener, mais ils ont tiré sur la corde et il les a lâchés", explique-t-il.

Cette affaire arrive quelques mois après les "Macronleaks", une fuite d'emails de cinq militants d'En Marche! qui avait eu lieu quelques jours avant le premier tour. Des représentants de la firme en ont informé des parlementaires américains en avançant le chiffre de 70000 comptes, alors que la firme parlait de 30000 en avril.

Le réseau social Facebook a repéré puis supprimé 30 000 comptes en avril, un nombre qui est ensuite passé à 70 000. Pour autant, la Russie a réfuté à plusieurs reprises ces accusations, niant toute implication dans ces piratages. Les agences de renseignement américaines ont déclaré à Reuters en mai que les pirates informatiques avaient des liens avec le gouvernement russe, mais qu'ils n'avaient pas pu démontrer la responsabilité du Kremlin.

Des mots de passe dérobés? La manœuvre, révélée par Reuters jeudi 27 juillet grâce à des sources au Parlement américain et des données de Facebook, aurait été orchestrée par des agents de du GRU, le service de renseignement militaire russe.

Les réseaux sociaux étant des lieux de mise en scène et de partage d'informations, il est peu étonnant que les services de renseignement s'en servent à l'occasion pour recueillir des données ou suivre les agissements de certaines personnes.

Comment les Russes ont utilisé Facebook pour espionner Macron