Mercredi, 26 Juillet 2017
Latest news
Main » Vel d'Hiv: les images de l'arrivée de Benjamin Netanyahu et Emmanuel Macron

Vel d'Hiv: les images de l'arrivée de Benjamin Netanyahu et Emmanuel Macron

17 Juillet 2017

"Macron s'est inscrit dans cette ligne, soulignant que " c'est bien la France qui organisa la rafle " et que le régime de Vichy, " ce n'était certes pas tous les Français, mais c'était le gouvernement et l'administration de la France ".

L'invitation faite par Emmanuel Macron à Benjamin Netanyahu à participer dimanche à Paris aux commémorations de la rafle du Vel d'Hiv est "un geste très, très fort", a de son côté salué le Premier ministre israélien lors de la cérémonie avec le président français. Les 16 et 17 juillet 1942 furent l'oeuvre de la police française qui obéissait aux ordres de Pierre Laval. C'est la première fois qu'un chef du gouvernement israélien participe à la commémoration. "Mais se taire serait pire, ce serait être complice", a lancé Emmanuel Macron. Ils ont été retenus quatre jours au Vélodrome d'hiver, à Paris, puis emmenés dans des camps puis déportés. Moins d'une centaine de ces raflés - et aucun enfant - survécurent.

L'annonce de la venue du Premier ministre avait été critiquée par certaines associations, comme l'UJFP (Union juive française pour la paix), "choquée" qu'un dirigeant israélien soit convié à la commémoration d'un "crime contre l'humanité franco-français".

Unusual snowfall causes blackouts in Santiago, Chile
On a more somber note, a security guard reportedly died from a heart attack while trying to clear snow, according to reports. Two other people were injured after being electrocuted by a fallen power line, the statement added.

Cette visite intervient dans un contexte particulier pour Netanyahou, qui revient pour la première fois à Paris depuis la marche du 11 janvier 2015 après les attentats de Charlie Hebdo et de l'Hyper Casher.

Emmanuel Macron a également appelé à une "reprise des négociations" en vue d'une "solution à deux Etats, Israël et Palestine", avec un respect strict des frontières fixées, sans préciser lesquelles.

Selon l'Elysée, la rencontre devait être l'occasion de "signifier notre absence de complaisance envers l'Iran", bête noire d'Israël dans la région, qui a effectué en juin son premier tir de missiles en territoire étranger contre des cibles du groupe Etat islamique en Syrie.

Vel d'Hiv: les images de l'arrivée de Benjamin Netanyahu et Emmanuel Macron