Lundi, 20 Novembre 2017
Dernières nouvelles
Principale » Mort d'Anne Golon, la créatrice de la saga "Angélique Marquise des Anges"

Mort d'Anne Golon, la créatrice de la saga "Angélique Marquise des Anges"

17 Juillet 2017

"Sous couvert de roman d'aventures, la saga est une œuvre initiatique, parlant de liberté de foi, de vie, combattant de bout en bout le fanatisme religieux ", assure désormais Nadine, fille de la romancière.

Malgré les indéniables triomphes en librairie et au cinéma d'Angélique, Anne Golon a eu du mal à profiter des fruits de son travail. L'écrivaine, toujours active en avril 2017 où elle avait participé à une séance de dédicace, avait reçu en 2010 les insignes d'Officier des Arts et des Lettres.

Anne Golon avait crée le personnage d'Angélique, marquise des anges, en 1957.

Carillion calls in accountant EY to cut costs
Lot C3 of the contract is for Brackley to Long Itchington Wood Green Tunnel South Portal and its worth GBP616 million. This article was published on 17 Jul 2017 (last updated on 17 Jul 2017).

Anne Golon a écrit "Angélique" grâce à Margaret Mitchell, expliquait-elle: "Avec Autant en emporte le vent, elle prouvait qu'une femme pouvait rendre l'Histoire intéressante, autour d'une héroïne de caractère". Cette saga traduite en une trentaine de langues, classique de la littérature populaire et roman de référence sur le XVIIe siècle, fut une des plus belles réussites éditoriales de tous les temps, avec une centaine de millions de lecteurs dans le monde, du Japon à la Russie. C'est Michèle Mercier qui a incarné l'indomptable Angélique dans cinq films signés Bernard Borderie tandis que son amoureux, Joffrey de Peyrac, était campé par Robert Hossein. Le dernier "Angélique" au cinéma, avec Gérard Lanvin, est sorti en 2013. Selon elle, Angélique était une battante éprise de liberté. Avec qui elle décidera aussi d'écrire ce grand roman qui sera rapidement adapté au cinéma, deviendra une comédie musicale, un opéra ou encore un manga. L'idylle avec la société Hachette et les éditions Lattès durant de longues années, mais en novembre 95 intervient alors la procédure juridique. Serge s'occupait de la documentation pour le roman tandis qu'Anne se chargeait de la rédaction.

Reporter free lance en Afrique à la fin des années 40, elle y avait rencontré en brousse son mari, l'ingénieur des mines Vsevolod Sergeïvich, qui maniait également la plume sous le nom de Serge Golon.

Mort d'Anne Golon, la créatrice de la saga