Jeudi, 22 Octobre 2020
Dernières nouvelles
Principale » À 37 ans, l'étoile de Venus brille encore — Wimbledon

À 37 ans, l'étoile de Venus brille encore — Wimbledon

15 Juillet 2017

La native de Caracas, qui est par ailleurs assurée de réintégrer le top 10 du classement mondial, affiche cependant un bilan défavorable tant face à Johanna Konta (1-2) que face à Venus Williams (1-3). Plus tôt en 2017, lors des Internationaux d'Australie, Williams s'était qualifiée pour la finale, qu'elle a toutefois perdue aux mains de sa soeur cadette Serena, 6-4, 6-4.

Un peu plus d'un an après son premier titre majeur, Muguruza succède à sa coach (provisoire?) Conchita Martinez, la dernière Espagnole à avoir remporté Wimbledon, en 1994. Redescendue de la deuxième place mondiale à la quinzième, elle avait accumulé les pépins physiques, perdu la confiance et fondu en larmes à Paris après son élimination en 8de finale face à Kristina Mladenovic. Et me voici en finale.

Garbiñe Muguruza a balayé Venus Williams. Ce sera, je crois, un autrematchhistorique. La Floridienne a ainsi écarté les deux premières balles de break enregistrées dans cette partie à 4-4, grâce à un revers gagnant puis à une grosse deuxième balle de service.

Grand Prix de Grande-Bretagne : Ricciardo lui aussi pénalisé
La sanction est un recul de 30 places sur la grille de départ, ce qui signifie que l'Espagnol s'élancera en dernière position. Red Bull a dû changer la boîte de vitesses de l'Australien avant la fin du cycle de six courses.

Passée par des années difficiles, en raison d'une maladie auto-immune - syndrome de Sjögren - diagnostiquée en 2011, l'ancienne N.1 mondiale (11e aujourd'hui), titrée deux autres fois en Grand Chelem à l'US Open (2000, 2001), s'est accrochée parce qu'elle "adore ce sport". Le match s'est conclu après seulement une heure et quatre minutes de jeu. Et tout a bien été. L'Ibère, alors âgée de 21 ans, n'avait pas démérité pour sa première finale dans un Grand Chelem.

On ne pourra pas dire que les demi-finales dames à Wimbledon ont été riches en suspense. Après les tournois d'Hobart en 2014 et de Pékin en 2015, elle avait gagné Roland-Garros l'an passé.

Victorieuse de 7 tournois du Grand Chelem, Venus Williams, 37 ans, disputera une neuvième fois la finale à Wimbledon, la première depuis 2009, alors que Konta, 26 ans, première britannique dans le dernier carré depuis Virginia Wade en 1978, rêvait de devenir la première de son pays à soulever le trophée depuis 40 ans et Virginia Wade toujours sacrée en 1977.

À 37 ans, l'étoile de Venus brille encore — Wimbledon