Mardi, 12 Novembre 2019
Dernières nouvelles
Principale » Versement d'une amende aux Etats-Unis — RBS

Versement d'une amende aux Etats-Unis — RBS

12 Juillet 2017

La banque d'Edimbourg bientôt tricentenaire n'en finit pas de payer ses excès dans la crise des subprimes, qui avait provoqué sa mise en faillite et sa nationalisation en 2008.

Royal Bank of Scotland (RBS) a accepté de verser 5,5 milliards de dollars pour clore l'une des deux principales procédures engagées à son encontre aux Etats-Unis.

En l'échange de l'abandon de poursuites dudit régulateur, qui accusait la banque écossaise de tromperie lors de la vente de titres adossés à des créances hypothécaires avant la crise financière, cette dernière a déboursé 5,5 milliards de dollars. "L'annonce de ce jour est un pas important vers la résolution d'un des plus grands litiges judiciaires qui frappent RBS et une preuve supplémentaire de la détermination de RBS de tourner la page des affaires", a commenté le patron de RBS Ross McEwan dans un communiqué.

Députés LREM. Interdiction de collaborer avec les autres groupes parlementaires
Les révélations de ce mercredi par nos confrères du Canard enchaîné ne devrait pas arranger les choses. Le règlement intérieur du groupe LREM à l'Assemblée nationale semble très strict.

Pour l'établissement, l'accord conclu avec la FHFA aura un impact net de 4,75 milliards de dollars. La banque britannique a précisé que ce paiement est largement couvert par ses provisions. Pour le courtier, "un problème majeur disparaît, mais une épée de Damoclès significative demeure". Elle fait face à des contentieux depuis des années dans cette affaire.

Un préalable nécessaire pour le directeur général qui a pour mission un retour au profit et au versement d'un dividende, avant de pouvoir envisager la sortie du capital de l'Etat britannique.

Versement d'une amende aux Etats-Unis — RBS