Jeudi, 27 Février 2020
Dernières nouvelles
Principale » Le suspect au tribunal mardi — Agression de NKM

Le suspect au tribunal mardi — Agression de NKM

11 Juillet 2017

L'agresseur présumé de Nathalie Kosciusko-Morizet comparait ce 11 juillet devant le tribunal correctionnel de Paris pour "violences et outrage sur personne chargée d'une mission de service public".

Vincent Debraize, maire de Champignolles en Normandie, est accusé d'avoir agressé physiquement la candidate lors d'un tractage sur un marché. Les avocats de Nathalie Kosciusko-Morizet soulignent en outre le rapport psychiatrique réalisé pendant la garde à vue et qu'Europe 1 a pu consulter: celui-ci évoque "la paranoïa" de l'agresseur présumé, "ses pulsions agressives" et son "mépris pour autrui".

Paul Pogba pushes female journalist into pool
The reporter got drenched, and Pogba, after his naughty act, went to a corner and started to laugh till his stomach hurt. However, one has to remember, it was not done in anger or anything else, Pogba just wanted to have fun, his way.

Elle avait été brièvement hospitalisée après avoir chuté et perdu connaissance et s'était vu reconnaître deux jours d'incapacité totale de travail (ITT). Il avait même assuré avoir lui-même été victime de violences de la part de partisans de NKM qui l'auraient notamment poursuivi dans le métro après l'altercation. Nathalie Kosciusko-Morizet, en très mauvaise posture à cet instant, après avoir été nettement devancée par le candidat de la République en marche Gilles Le Gendre au premier tour, faisait campagne en maintenant l'espoir d'être élue, dans la 2e circonscription de Paris. Présente à l'audience, NKM a donné sa version des faits, affirmant que Vincent Debraize l'avait "giflée avec les tracts". "Il l'a poussée au dessus du thorax et elle a perdu l'équilibre et est tombée".

Le suspect au tribunal mardi — Agression de NKM