Samedi, 18 Novembre 2017
Dernières nouvelles
Principale » Quand la ministre des Armées expose ses soldats au danger — France

Quand la ministre des Armées expose ses soldats au danger — France

26 Juin 2017

En effet sa visite aux soldats de l'opération Sentinelle dans leur lieu d'hébergement lui a valu des accusations de mise en danger de la vie des militaires.

A peine nommée au poste de ministre des Armées, après le départ de Sylvie Goulard, Florence Parly a déjà commis une grave erreur. Selon Le Parisien, qui cite Philippe Goujon, le maire (LR) du XVe arrondissement de Paris, Florence Parly a dévoilé au monde entier l'endroit confidentiel où depuis deux ans sont hébergés les militaires de l'opération Sentinelle. A noter que c'est lui qui avait mis à la disposition de l'Armée ce local dans la maison communale du XVe arrondissement. Les militaires et les habitants du quartier sont désormais en danger.

Tottenham's first Wembley foe is Chelsea; more Premier League schedule key dates
The fixture that most fans would look forward to is the visit of Liverpool early September which the renewal of Guardiola vs. This time around Tottenham are set to host Swansea City on September 16, days after match day one of the Champions League.

Car en arrivant sur les lieux, Florence Parly était escortée d'une horde de caméras de télévision.

L'ancien député Les Républicains déplore ainsi: " Ce lieu était confidentiel. "C'est scandaleux", fulmine-t-il. "J'ai accepté de prêter gratuitement ces locaux à l'armée et fait procéder à des aménagements pour accueillir les militaires dignement". "Je ne peux pas tolérer que les habitants du quartier soient en danger", insiste Philippe Goujon. "Depuis le début de l'opération Sentinelle, la vigie de la rue Violet accueille nos militaires qui patrouillent quotidiennement dans la zone. Il sert de lieu de repos aux soldats après chaque patrouille", a réagi le ministère dans les colonnes du Parisien. "De plus, la proximité avec les habitants du 15e montre la capacité de nos militaires à les protéger et les rassurer", a-t-on souligné. Balard n'a cependant pas souhaité expliquer un point troublant de cette visite, et qui peut aussi justifier la colère de Philippe Goujon: le fait que, malgré l'importance et la dimension sensible de ce déplacement, le maire de l'arrondissement n'a tout simplement pas été prévenu.

Quand la ministre des Armées expose ses soldats au danger — France