Mardi, 22 Mai 2018
Dernières nouvelles
Principale » Un témoignage accablant pour Bayrou — Assistants parlementaires MoDem

Un témoignage accablant pour Bayrou — Assistants parlementaires MoDem

23 Juin 2017

François Bayrou se défend de tout système d'emplois fictifs au sein de son parti.

Début juin, le parquet de Paris avait ouvert une enquête préliminaire. Le Monde évoque une quinzaine de contrats litigieux.

Au cours des cinq années où il a exercé en tant qu'assistant parlementaire d'un eurodéputé UDF puis MoDem entre 2004 et 2009 (le MoDem ayant été créé en 2007, ndlr), ce témoin affirme avoir observé un système d'emploi fictif généralisé, destiné à soulager les finances du parti centriste.

"A quoi ça sert de jouer les personnes qui découvrent?" Ils étaient, selon le témoin, des communicants, de jeunes militants ou des cadres du parti centriste. "Les parlementaires, conscients du risque juridique, réclamaient avec beaucoup de difficulté que l'assistant, de temps en temps, se manifeste, transmette une note sommaire sur un sujet ou une petite revue de presse, qui permettrait d'apporter une preuve qu'un travail a bien été effectué, au cas où il y aurait des contrôles", poursuit-t-il. "Mais il faut quand même qu'ils soient en circonscription, et pas en permanence au siège du parti, et qu'ils soient bien au service de leur député, même si le contrat est à temps partiel", explique à Libération un responsable du Parlement. Certains élus se plaignaient même de ne pas pouvoir disposer de leurs assistants alors qu'ils étaient censés travailler pour eux. Mais il était difficile de s'opposer à ce système sous peine de ne pas être investis aux prochaines élections, raconte-t-il. "François Bayrou ment quand il dit le contraire".

The West Has Always Sought to Contain Russia With Sanctions
During the program Direct Line , Putin described Comey's leaking of conversations with Trump as "weird", according to translators. He said while he sees opposition street protests as a healthy part of democracy, they should not be used as a provocation.

Un retour de François Bayrou au gouvernement, une fois terminée l'enquête sur de possibles emplois fictifs touchant son parti le MoDem, est envisageable, a déclaré vendredi le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner.

Il explique juste que " dans une période de mauvaise passe comme toutes les formations politiques en ont connu, vous cherchez à recaser un maximum de salariés, des gens de confiance. François Bayrou l'assure, le MoDem est toujours resté dans les clous concernant le travail de ses assistants parlementaires européens. "On leur a recommandé ces gens-là", a avancé l'ancien ministre.

L'ex Garde des sceaux s'est exprimé sur l'affaire dans le journal Sud-Ouest ce vendredi. "Un certain nombre de forces, de puissances qui détestent l'idée d'une loi sur la moralisation de la vie publique agissent", a-t-il indiqué. "On peut fouiller ma vie - et cela a déjà été fait -, on ne trouvera rien", dit-il.

Un témoignage accablant pour Bayrou — Assistants parlementaires MoDem