Mardi, 14 Juillet 2020
Dernières nouvelles
Principale » L'UE retrouve la confiance, Theresa May fragilisée — Sommet de Bruxelles

L'UE retrouve la confiance, Theresa May fragilisée — Sommet de Bruxelles

22 Juin 2017

Le président Emmanuel Macron et la chancelière Angela Merkel lors du sommet G7 en Sicile, le 26 mai 2017.

C'est dans un climat de confiance retrouvée que les dirigeants des 28 membres des pays de l'Union européenne doivent se réunir jeudi 22 et vendredi 23 juin pour un sommet européen, un mois après l'élection d'Emmanuel Macron, et face à Theresay May.

"Certains amis britanniques m'ont demandé si le Brexit est réversible et si le Royaume-Uni restera dans l'Union", a expliqué Donald Tusk.

"Je vais exposer quelques-unes des intentions du Royaume-Uni", a affirmé Mme May à son arrivée à la réunion des chefs d'Etat et de gouvernement à Bruxelles.

Son intervention devrait être brève car il ne s'agit pas d'ouvrir une discussion, ont insisté plusieurs sources diplomatiques à Bruxelles.

La position britannique est très attendue alors que les Européens ont déjà publié les principes directeurs qui guideront leur négociation, notamment sur la question épineuse du sort des citoyens expatriés qui est l'une des trois priorités des tractations entre les deux camps.

Gross lending up 12% but BTL forecast revised down: CML
The CML now expects buy-to-let lending of £35bn in 2017 and £33bn in 2018, a decrease from £38bn in each year, forecast in December last year.

"C'est la première question post-Brexit que nous avons à traiter à 27. Il serait négatif que nous ne donnions pas une impression d'unité", a prévenu un diplomate européen.

"Nous nous retrouverons dans un contexte politique différent de celui d'il y a quelques mois, lorsque les forces anti-UE étaient à la hausse", a écrit M. Tusk dans sa lettre d'invitation aux dirigeants des 28 à ce sommet européen.

Signe de la "bonne volonté" souvent louée par ses équipes, Theresa May s'entretiendra séparément avec le président du Conseil européen, Donald Tusk, et espère en outre obtenir d'autres rencontres bilatérales. De fait, l'antiterrorisme et la lutte contre la radicalisation sont parmi les dossiers prioritaires au menu des leaders européens.

La chancelière a dit "se réjouir de la coopération" avec le nouveau président français Emmanuel Macron, qui participe pour la première fois à un sommet de l'UE. En l'absence de progrès, le couple franco-allemand devrait proposer de renouveller les sanctions économiques contre Moscou pour six mois, selon des sources diplomatiques.

Confrontés au Brexit et aux doutes sur l'engagement de l'allié américain, les Européens devraient ainsi apporter leur soutien à plusieurs mesures visant à renforcer les moyens de la Défense européenne.