Mardi, 7 Juillet 2020
Dernières nouvelles
Principale » Le bilan du feu de forêt au Portugal s'alourdit à 64 morts

Le bilan du feu de forêt au Portugal s'alourdit à 64 morts

20 Juin 2017

Dimanche en milieu de journée, le feu se poursuivait sur quatre fronts, dont deux d'une très grande violence, selon les autorités, et quelque 900 pompiers et près de 300 véhicules étaient toujours mobilisés pour le combattre.

Selon le gouvernement portugais, l'immense feu de forêt qui a éclaté samedi au centre du Portugal a coûté la vie à 62 personnes, devenant l'une des pires catastrophes de l'histoire récente du pays.

Le dernier bilan de la protection civile faisait état de 61 morts et 62 blessés, dont cinq dans un état grave.

Des images qui traduisent l'ampleur et la virulence de l'incendie: parmi les victimes figurent de nombreux automobilistes littéralement pris au piège d'une forêt transformée en torche.

Cette fumée, alliée à un temps toujours très chaud et venteux, a cloué au sol pendant plusieurs heures les avions anti-incendie envoyés par l'Espagne, la France et l'Italie, selon le commandant des opérations de la protection civile Eliseu Oliveira.

"Le Portugal pleure pour Pedrogao Grande", "En mémoire des victimes", "Notre douleur à tous" titrait la presse, arborant des bandeaux noirs.

China tour agency says won't take more US tourists to NKorea
Warmbier's doctors said he had suffered extensive tissue loss in all regions of his brain, but showed no signs of physical trauma. But after his return home to OH last week, doctors said they suspected his condition had been caused by cardiopulmonary arrest.

"Nous ressentons un sentiment d'injustice, car la tragédie a touché ces Portugais dont on parle peu, d'une zone rurale isolée", a déclaré le président Marcelo Rebelo de Sousa, en référence au lieu du drame, Pedrogao Grande, dans la région de Leiria.

D'autres personnes décédées ont été découvertes chez elles, dans des zones isolées. Plusieurs villages ont été touchés et un plan d'évacuation mis en oeuvre pour certains d'entre eux.

Un deuil national sera décrété prochainement, a ajouté Antonio Costa.Des dizaines de personnes qui ont fui leurs maisons encerclées par les flammes ont été accueillies par des habitants d'une localité proche, Ansiao.

Selon le Premier ministre, des orages secs ont pu être à l'origine de l'incendie qui a ravagé sur une vaste étendue les forêts entourant la commune de Pedrogao Grande, laissant un paysage de désolation. Mais sous les cendres toujours fumantes, les pompiers redoutent de trouver encore d'autres victimes.

Une grande partie des victimes ont péri dans leurs voitures, piégées par les flammes, alors qu'elles circulaient ce samedi, soulignent les autorités. "Nous avons trouvé l'arbre frappé par la foudre ", a déclaré son directeur national, Almeida Rodrigues. " Il est difficile de dire s'ils fuyaient les flammes ou ont été surpris par le feu ", a déclaré le secrétaire d'Etat à l'Intérieur Jorge Gomes, précisant que le feu s'était propagé " avec beaucoup de violence " et " de façon inexplicable ".

Le Portugal a subi samedi une forte canicule, avec des températures dépassant les 40 degrés dans plusieurs régions. "Tout, comme c'est le cas depuis des décennies", titrait lundi le journal Publico en critiquant le manque de coordination entre services d'urgence, la mauvaise gestion des forêts et le déficit d'informations données à la population qui a provoqué la panique.