Samedi, 23 Juin 2018
Dernières nouvelles
Principale » Vers une large majorité pour le parti de Macron — Législatives en France

Vers une large majorité pour le parti de Macron — Législatives en France

19 Juin 2017

Ce premier dimanche d'élections a aussi connu le plus haut taux d'abstention lors du premier tour des législatives de l'histoire française, un record qui remontait auparavant aux législatives de 2012.

Quand aux autres partis, la droite (c'est-à-dire Les Républicains et UDI) a obtenu entre 20,9 et 21,5% des voix. La France insoumise du tribun de la gauche radicale Jean-Luc Mélenchon obtiendrait 12,5 %, loin devant le Parti socialiste de l'ancien président François Hollande (8 %).

"Macron en marche vers une majorité écrasante" (Le Figaro), "Macron plie le match" (L'Opinion), "Un coup de maître" (Le Parisien), "L'OPA" (Libération).

A Paris, sous un grand soleil une bonne part de la journée, comme partout dans l'Hexagone, seuls 36,59% des électeurs s'étaient déplacés à 17H00, contre 40,22% il y a cinq ans. Il ajoute que "les électeurs ont consenti à donner une majorité à Emmanuel Macron pour qu'il gouverne". Et les représentants de la future majorité présidentielle de rappeler l'engagement du chef de l'Etat d'introduire une dose de proportionnelle au Palais-Bourbon.

D'après plusieurs projections, il pourrait avoir à l'issue du second tour le 18 juin près de 400 députés, bien au-delà du seuil de 289 sièges requis pour obtenir la majorité absolue, même si les spécialistes appellent à la prudence, en raison notamment d'un niveau d'abstention qui pourrait atteindre un record.

De quoi aviver les craintes d'une chambre monolithique. "La caporalisation n'est pas l'état d'esprit d'En Marche", a assuré M. Griveaux.

Portugal awaits foreign help to fight deadly wildfires
Such storms are frequent when falling water evaporates before reaching the ground because of high temperatures. At least 59 people were injured in the blaze Saturday, including four firefighters and a child.

Les derniers sondages donnent au mouvement du président, La République en marche!, 30% des intentions de vote devant le parti de droite Les Républicains (20%) et le Front national (extrême droite, 18%). Le mouvement de Jean-Luc Mélenchon réunit 11% des suffrages, et devance ainsi le Parti socialiste et les radicaux de gauche du PRG, qui totalise 10,2%.

Il s'agit néanmoins d'un "recul sans précédent de la gauche", a reconnu le premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis, éliminé dans sa circonscription parisienne comme les anciens ministres Mathias Fekl, Pascale Boistard, Aurélie Filippetti, François Lamy, Kader Arif, Christian Eckert. Le candidat du PS à la présidentielle Benoît Hamon a lui aussi été éliminé dès le premier tour, tout comme les anciennes ministres écologistes Cécile Duflot et Emmanuelle Cosse. Najat Vallaud-Belkacem est en mauvaise posture à Villeurbanne. En revanche, ballottage favorable pour Manuel Valls, Marisol Touraine et Stéphane Le Foll qui n'avaient aucun candidat REM face à eux.

La droite, qui espérait en début de campagne priver le président Macron de majorité, terminerait avec 80 à 132 élus. Le couple présidentiel a une résidence secondaire au Touquet, dont le député-maire est Daniel Fasquelle (Les Républicains, droite), qui se représente cette année.

"Je suis pour la présomption de confiance". Une contre-performance après la qualification de Marine Le Pen pour le second tour de la présidentielle avec 21,3 % des voix, qui devrait être plus nette encore en nombre de sièges: nouveau reflet de sa difficulté à rassembler au-delà de ses troupes, les projections accordaient 1 à 10 députés au FN.

Tout sourire, M. Macron était accompagné de son épouse Brigitte. Interrogée par des journalistes sur l'apparente faible participation dans ce bureau de vote, Mme Le Pen a estimé qu'"il y a une forme de lassitude, après une série de séquences électorales, les primaires et les présidentielles".

Quatre députés seulement (dont deux pro-Macron) ont été élus au premier tour, contre 36 en 2012. Elle aura lieu dans la 1re circonscription de l'Aube.

Vers une large majorité pour le parti de Macron — Législatives en France