Jeudi, 17 Août 2017
Latest news
Main » Macron en passe d'obtenir une majorité écrasante à l'Assemblée

Macron en passe d'obtenir une majorité écrasante à l'Assemblée

19 Juin 2017

Très largement au-dessus de la majorité absolue de 289 sièges, la République en marche (REM) et son allié du MoDem auront selon les résultats quasi-définitifs au moins 351 sièges à l'Assemblée nationale, suite au second tour des législatives dimanche. Jean-Christophe Cambadélis a rapidement annoncé sa démission du poste de premier secrétaire du parti à l'annonce des résultats. Avec 13,74% au premier tour, LFI et le PCF ne peuvent qu'espérer atteindre les 15 sièges nécessaires pour constituer un groupe.

La présidente du Front National, Marine Le Pen, fait son entrée à l'Assemblée nationale après avoir été élue à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais) tout comme Louis Aliot, le vice-président du Front National, qui est élu dans les Pyrénées-Orientales.

De leur côté, l'extrême droite et la gauche radicale, qui se rêvaient chacune en chef de file de l'opposition, n'ont pas réussi à réitérer leurs bons scores à la présidentielle.

Au plan national, LFI obtient 17 élus et le Parti communiste, dix, selon les chiffres du ministère, là aussi bien mieux que prévu.

Ce scrutin est également marqué par une première en Corse: l'élection de trois députés nationalistes, Michel Catellani, Jean-Félix Acquaviva et Paul-André Colombani. Ils y rejoignent Gilbert Collard, réélu dans le Gard. S'il quadruple le nombre de ses députés, le FN échoue cependant à constituer un groupe parlementaire.

Une dizaine de circonscriptions seront très observées, notamment le sort de Jean-Luc Mélenchon à Marseille, Manuel Valls dans l'Essonne, Najat Vallaud-Belkacem à Villeurbanne ou encore à Paris Nathalie Kosciusko-Morizet, hospitalisée jeudi après avoir été agressée par un passant. Protégés par la REM, les anciens ministres Stéphane Le Foll et Sylvia Pinel gardent leurs sièges.

EU extends Russia sanctions over Crimea for a year
Be proactive - Use the "Flag as Inappropriate" link at the upper right corner of each comment to let us know of abusive posts. Be Civil - It's OK to have a difference in opinion but there's no need to be a jerk.

Sont en revanche battus: le numéro 2 du FN Florian Philippot, l'ancien ministre de la Justice Jean-Jacques Urvoas, le chef de file des frondeurs PS Christian Paul.

Les grandes manoeuvres se poursuivront cette semaine: bureau national mardi et conseil national samedi pour le PS; bureau national pour Les Républicains mercredi, après l'élection de leur président de groupe et bureau politique du FN mardi.

Le nouveau président français a entrepris un programme de moralisation de la vie politique, de réforme du droit du travail et de renforcement de l'arsenal de lutte contre le terrorisme.

Plusieurs membres du gouvernement sont confirmés dans leurs fonctions ministérielles comme Bruno Le Maire, ministre français de l'Économie réélu député dans l'Eure, Christophe Castaner, ministre des relations avec le Parlement et porte-parole du gouvernement, également réélu député des Alpes de Haute-Provence ou encore Richard Ferrand, ministre français de la Cohésion des territoires, réélu à Carhaix, dans la sixième circonscription du Finistère. Le prochain rendez-vous électoral aura lieu le 24 septembre, avec le renouvellement de la moitié du Sénat, actuellement à droite. Si son approbation ne fait aucun doute, le vote des groupes minoritaires sera scruté de près et pourrait tracer une ligne de fracture au sein des Républicains comme chez les socialistes, entre les députés approuvant et ceux refusant de voter la confiance. Comme celles de "constructifs" LR, tels Thierry Solère et Franck Riester, réélus.

Pour cette XVe législature, l'Assemblée sera en tout état de cause profondément renouvelée.

Les groupes éliront leur président et le successeur au perchoir du socialiste Claude Bartolone sera élu le 27 juin. Les trois députés PRG de la nouvelle Assemblée sont des femmes.

Macron en passe d'obtenir une majorité écrasante à l'Assemblée