Jeudi, 29 Juin 2017
Latest news
Main » Agression de NKM : "Mon client nie toute insulte et toute violence physique"

Agression de NKM : "Mon client nie toute insulte et toute violence physique"

18 Juin 2017

Vincent Debraize, ancien membre de l'UDI, fait partie des 33 élus qui ont parrainé la candidature d'Henri Guaino, lors de la dernière présidentielle (Henri Guaino n'avait finalement pas rassemblé suffisamment de signatures pour se présenter).

Confronté ce samedi à Nathalie Kosciusko-Morizet, qu'il avait interpellé sur un marché parisien jeudi, Vincent Debraize a "nié les faits" selon l'avocat de l'ancienne ministre de l'Écologie. Sonnée par un coup porté par son agresseur, NKM était restée inanimée sur le sol pendant de longues minutes avant d'être prise en charge par les secours qui l'ont transféré à l'hôpial Cochin où elle était restée une journée en observation. Interrogé par L'Obs, Henri Guaino a démenti, de son côté, toute proximité avec Debraize. Un de ses conseillers municipaux avait été victime d'une tentative de cambriolage. Il brigue actuellement son deuxième mandat. Avant de quitter Champignolles, où il préparait les fêtes de la Saint-Jean, l'élu a expliqué à ses adjoints qu'il était l'homme recherché depuis la veille.

En ballotage défavorable face au candidat de la République en marche, Gilles Le Gendre, NKM distribuait des tracts sur le marché de la place Maubert dans le Ve arrondissement lorsqu'un homme d'une cinquantaine d'années les lui a pris pour les lui envoyer au visage, la traitant de "bobo de merde".

Champions Trophy final: India opt to field against Pak
"Small margins can be massive but we've only lost a game of cricket , we need to move forward and learn from our mistakes". Despite the enormity of the occasion, and the fanfare around it, the two teams tried to play it down, Kohli in particular.

"C'est votre faute si on a Hidalgo aujourd'hui comme maire".

L'adjoint de Vincent Debraize affirme avoir reconnu "son" maire sur les images de l'altercation diffusée dans les médias. Le choc de NKM a ému la classe politique et le Premier ministre, Édouard Philippe, est venu la visiter à l'hôpital. Selon nos informations, une confrontation entre l'agresseur présumé et la candidate LR (qui est sortie de l'hôpital vendredi) devait être organisée dans l'après-midi. Pas sûr cependant qu'elle inverse la tendance...

Agression de NKM :