Jeudi, 4 Juin 2020
Dernières nouvelles
Principale » Russie : Moscou préoccupé par la situation au tour de Qatar

Russie : Moscou préoccupé par la situation au tour de Qatar

13 Juin 2017

Djibouti a abaissé le niveau des relations diplomatiques avec le Qatar et le Sénégal a rappelé son ambassadeur à Doha.

Sergueï Lavrov a affirmé que les parties poursuivront le dialogue sur tous les problèmes présentant un intérêt réciproque: elles discuteront notamment de la récente montée de tensions dans le Golfe.

"Le ministre qatari des Affaires étrangères, le cheikh Mohammad ben Abdel Rahman al-Thani, en tournée européenne pour " informer " les pays " alliés et amis " de la crise, a dénoncé les mesures " iniques " et " illégales " imposées par des pays du Golfe et l'Égypte à son pays, avant de prévenir que " personne ne pouvait dicter à Doha sa politique étrangère " et de fustiger " les attaques médiatiques féroces " contre le petit et richissime État gazier". Les quatre pays ont accusé Doha de "destabiliser la situation en matière de sécurité " et de "soutenir le terrorisme " au Proche-Orient. Le blocus dont le pays fait l'objet pourrait créer une crise humanitaire du fait qu'il importe une grande partie de ses produits consommés.

"Pour potentiellement des milliers de personnes dans le Golfe, le résultat de ces mesures c'est de la souffrance, des déchirements et de la peur", a réagi James Lynch, un responsable d'Amnesty International, dans un communiqué. "Nous constatons un manque de nourriture, des familles sont séparées de force et des enfants sont retirés de l'école".

Des coups de feu à Munich font au moins un blessé — Allemagne
La société de chemin de fer a de son côté indiqué que la station était bloquée en raison d'une opération de police. Des témoins disent avoir vu de nombreuses voitures de police et des véhicules de secours converger vers le site.

S'exprimant quelques heures plus tard, le président Donald Trump a cependant adopté un ton plus ferme vis à vis du Qatar en l'exhortant à arrêter "immédiatement" de financer "le terrorisme". 'La nation du Qatar, malheureusement, a historiquement financé le terrorisme à un très haut niveau', a-t-il accusé devant la presse à la Maison Blanche.

La crise, sans précédent, a éclaté le 5 juin lorsque l'Arabie saoudite, Bahreïn, les Émirats arabes unis et l'Égypte ont rompu leurs relations diplomatiques avec Doha.

Le Qatar, qui héberge une immense base militaire américaine, cruciale dans la lutte contre le groupe Etat islamique, a rejeté toutes les accusations formulées contre lui cette semaine. La Turquie, autre allié de Doha, a également offert son aide, ainsi que le Maroc, hier. 'J'ai une requête à formuler au gouvernement saoudien: vous êtes le plus grand pays du Golfe, le plus puissant (.) vous devriez y donner le signal de la fraternité, vous devriez rassembler tout le monde', a déclaré vendredi le président, Recep Tayyip Erdogan.

De son côté, la chancelière allemande Angela Merkel s'est dite inquiète de la situation au Qatar.

Russie : Moscou préoccupé par la situation au tour de Qatar