Lundi, 12 Avril 2021
Dernières nouvelles
Principale » Ethnicisme: le pape menace des prêtres nigérians

Ethnicisme: le pape menace des prêtres nigérians

13 Juin 2017

Un groupe de prêtres nigérians a contesté le choix du Pape François qui a nommé un évêque dans leur diocèse, sous prétexte qu'il n'est pas de la même ethnie qu'eux.

Après sa nomination, Mgr Okpaleke avait été accueilli avec hostilité par les prêtres locaux qui reprochaient au Vatican de n'avoir pas choisi un évêque originaire de leur diocèse pour des considérations ethniques.

C'est un discours d'une très grande sévérité que le pape François a adressé jeudi 8 juin à une délégation du diocèse nigérian d'Ahiara dont les prêtres refusent, depuis plus de quatre ans, leur évêque nommé par Benoît XVI au motif qu'il n'appartient pas à la tribu locale.

Tout en faisant partie du peuple Ibo, majoritaire dans le sud-est du Nigeria, Mgr Okpaleke, qui a effectué de brillantes études de droit canonique à Rome, vient en effet de l'État voisin d'Anambra, comme le cardinal Francis Arinze, ancien préfet de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements, et toujours très influent à Rome.

La tension était si forte que le nouvel évêque avait été ordonné dans le diocèse voisin d'Owerri.

Dentistes. En grève cette semaine en Bretagne
Il va peut-être falloir reporter votre rendez-vous chez le dentiste si vous en aviez pris un cette semaine. De fait, le mouvement est organisé à l'initiative de cellules locales et non syndiquées.

"Lors de l'audience d'aujourd'hui, le pape, après mûre réflexion, a parlé du caractère inacceptable de la situation à Ahiara et se réserve le droit de prendre les mesures appropriées", a souligné le Saint-Siège dans un communiqué.

Pour calmer le jeu, le Pape François avait, dès juillet 2013, nommé administrateur apostolique du diocèse le cardinal John Onaiyekan, archevêque d'Abuja et homme rompu aux dialogues difficiles.

En réaction à cette désobéissance, le Pape François a réagi dans un communiqué.

Le souverain pontife a déclaré que le " peuple de Dieu est scandalisé " par cette situation. Lors de sa visite au Kenya, en novembre 2015, il avait lancé un vibrant appel au refus du tribalisme lors d'un rassemblement avec des jeunes, invitant au contraire à un attachement à la patrie, à la nation.

Ethnicisme: le pape menace des prêtres nigérians