Vendredi, 18 Septembre 2020
Dernières nouvelles
Principale » Vers une abstention record — Législatives

Vers une abstention record — Législatives

12 Juin 2017

Avec plus de 30% des voix au soir du premier tour des élections législatives, La République en marche devance de très loin (environ dix points) les candidats de la droite LR-UDI et se met en situation d'obtenir, au second tour, une majorité absolue à l'Assemblée nationale.

Camouflet également pour le parti d'extrême droite Front national (FN), dont la patronne Marine Le Pen s'était hissée il y a un mois au second tour de la présidentielle: les projections donnent seulement 1 à 10 sièges au FN au sein de la nouvelle Assemblée, contre deux précédemment - pas suffisamment pour constituer un groupe parlementaire disposant d'une influence réelle. La déclaration de politique générale du Premier ministre Edouard Philippe devrait intervenir autour du 4 juillet.

Ce score tient de la performance pour un mouvement qui, après seulement un an d'existence, a réussi à dynamiter les partis traditionnels de gauche et de droite qui se partageaient le pouvoir en France depuis 60 ans.

Le parti LR et ses alliés, les centristes de l'UDI, sont "la deuxième force du pays" à l'issue de ce premier tour, a-t-il noté, appelant à "un réveil" pour ne pas se retrouver "avec un parti unique". "Un recul sans précédent", a reconnu son chef Jean-Christophe Cambadélis, éliminé dimanche, tout comme le candidat malheureux du PS à la présidentielle Benoît Hamon.

Le patron du PS, éliminé à Paris, fait partie du cortège des battus, avec les anciens ministres Mathias Fekl, Pascale Boistard, Aurélie Filippetti ou Elisabeth Guigou. D'autres sont en ballottage très défavorable, comme Najat Vallaud-Belkacem.

En revanche, l'ex-Premier ministre Manuel Valls a annoncé être "nettement en tête" dans l'Essonne.

Theresa May and inner circle face backlash from furious Tory MPs
Instead, she has left Britain's government ranks in disarray, days before the divorce negotiations are due to start on June 19. The 1998 Good Friday agreement set up power sharing in Northern Ireland , largely ending years of sectarian violence.

La droite (entre 20,9 et 21,5% des voix), qui espérait en début de campagne priver le président Macron de majorité et le forcer à la cohabitation, terminerait avec 80 à 132 élus. Le Parti socialiste, seul, obtient 7,8%. Si un seul candidat remplit cette condition, celui ayant obtenu le plus grand nombre de suffrages après lui peut se maintenir au second tour.

A l'heure où les résultats du premier tour des législatives ne sont pas encore connus, la grande gagnante de ce scrutin reste l'abstention.

Le Parti communiste arrive, lui, en sixième position avec 3 %, suivi par Europe écologie-Les Verts (3 %) et Debout la France (1 %). Avec un score de 13 à 14% très éloigné du score de Marine Le Pen au premier tour de la présidentielle (21,30%).

La France insoumise, emmenée par Jean-Luc Mélenchon, n'a visiblement pas profité de l'élan de la présidentielle. Et enfin le Front national: de 3 à 10 sièges.

L'abstention finale atteindrait un taux record de 50 à 51%, selon des estimations publiées par quatre instituts de sondage.