Vendredi, 14 Août 2020
Dernières nouvelles
Principale » Une abstention record de 51,29% — Elections législatives

Une abstention record de 51,29% — Elections législatives

12 Juin 2017

En revanche, si le mouvement macroniste est bien en passe de battre le record de sièges pour un seul parti, il ne devrait pas effacer le record de l'UDF-RPR de 1993 (484 sièges).

Le mouvement présidentiel, La République En Marche (LREM) et ses alliés centristes raviraient dimanche prochain entre 390 et 445 des 577 sièges de l'Assemblée nationale, très nettement au-dessus de la majorité absolue (289 élus), selon les premières estimations par sièges des instituts de sondage à 18h GMT.

Le taux d'abstention était de 51,29%, soit le taux le plus haut pour un premier tour d'élections législatives depuis le début de la Ve République. "Rien n'est joué, il faut rester mobilisé", a cependant tempéré le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner. En mai, avant le second tour et alors que son élection à l'Élysée semblait inéluctable, Richard Ferrand renchérissait en assurant que "les Français sont cohérents".

"Le message des Français est sans ambiguïté (.) vous avez été des millions à confirmer votre attachement au projet de renouvellement, de rassemblement et de reconquête du président de la République", a dit Edouard Philippe, lors d'une déclaration à la presse. Le PS et son allié PRG obtiendraient entre 9 et 10,2% et sont légèrement devancés en voix par La France insoumise (11%) de Jean-Luc Mélenchon. C'est un "recul sans précédent de la gauche ", a reconnu le Premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, qui a mis en garde contre le risque de "l'unanimisme " au Parlement, quand Julien Dray, conseiller régional d'Ile-de-France, parlait d'une "crise politique profonde ". LR et l'UDI suivent avec 21,2 %, puis le FN à 13,9 %.

François Baroin, chef de file des Républicains pour les législatives, a lancé un appel aux électeurs, expliquant que "notre pays attend des pouvoirs équilibrés et non concentrés dans un seul et même parti".

L'Assemblée nationale sera en tout état de cause profondément renouvelée à l'issue du second tour, dimanche prochain: quelque 224 députés sortants ne se représentaient pas. Alain Juppé a renchéri, exhortant les électeurs de son camp à se mobiliser pour éviter une Assemblée "monochrome ".

Quant au Front national, un mois après son score record au second tour de la présidentielle, il obtiendrait seulement 1 à 10 sièges, contre 2 lors de la précédente législature.

Pour ce parti anti-immigration et europhobe, c'est "une déception", a reconnu son vice-président Florian Philippot.

Wounded Theresa May hangs on after her catastrophic general election misjudgment
Her soul was AWOL already but this particular deal with Norn Ireland Hillbillies the DUP surely condemns that soul if it ever should turn up.

L'abstention est, cette fois encore, la grande gagnante des élections.

Parmi les 530 candidats investis par La République en Marche, la moitié sont des citoyens jamais élus et originaires d'horizons variés: torera, mathématicien, pilote de chasse, etc. Premiers pas sur la scène internationale jugés réussis, confiance des investisseurs. Le président pro-européen bénéficie d'une véritable "Macronmania".

Si Emmanuel Macron obtient la majorité absolue, "ce serait un exploit politique total".

De fait, les titres des quotidiens nationaux ne laissent aucun doute sur la couleur de la future Assemblée nationale.

"Macron en marche vers une majorité écrasante" (Le Figaro), "Macron plie le match" (L'Opinion), "Un coup de maître" (Le Parisien).

Éliminés dès le premier tour de la présidentielle, les partis traditionnels de gauche et de droite qui se partagent le pouvoir en France depuis 60 ans craignent d'être balayés.

Fort d'une large majorité à l'Assemblée, Emmanuel Macron aura les mains libres pour appliquer son programme de réformes sociales-libérales: moralisation de la vie politique, assouplissement du droit du travail, réduction des déficits publics pour se conformer aux règles européennes.