Mercredi, 16 Octobre 2019
Dernières nouvelles
Principale » Nadal, dixième rugissante — Roland-Garros

Nadal, dixième rugissante — Roland-Garros

12 Juin 2017

Le verbe décimer se conjugue donc parfaitement en espagnol. Il y a eu la correction, face à Basilashvili (un jeu perdu), et puis surtout ces deux gifles, infligées à Dominic Thiem, en demie, puis Stan Wawrinka ce dimanche. Un combat de poids lourds. Si Stanislas Wawrinka parvient à passer l'obstacle Nadal, le Suisse aura l'occasion d'inscrire pour la deuxième fois de sa carrière, après un premier titre obtenu en 2015 face à Novak Djokovic, son nom au palmarès du plus grand tournoi sur terre battue au monde. Des joueurs qui n'aiment pas mordre la poussière. Âgé de 31 ans depuis le 3 juin, le Majorquin décroche un 73e titre ATP, un 15e en Grand Chelem.

Stan Wawrinka, vous avez abordé vos trois précédentes finales (toutes gagnées) en Grand Chelem - Melbourne 2014, Roland-Garros 2015 et US Open 2016 - avec des émotions bien différentes.

15h19 - Début de la finale, service Nadal.

En conférence de presse, vendredi, après vingt minutes de bain glacé, Wawrinka n'a jamais pu éteindre le sourire qui ornait son visage radieux: "J'aimerais profiter..."

Wawrinka est invaincu en trois finales d'un Grand chelem, ayant aussi prévalu devant Djokovic à Paris en 2015 et face au Serbe à New York, l'an dernier. En finale, le Suédois avait surclassé l'Argentin Guillermo Vilas (6-1, 6-1, 6-3). Nadal avait remporté Roland-Garros pour la première fois en 2005. Les deux hommes se sont rendu une bataille magnifique, en plus de quatre heures de jeu, remportée donc par le Suisse, numéro trois mondial (6-7 (8), 6-3, 5-7, 7-6 (3), 6-1). C'est la troisième fois que l'Espagnol gagne Roland-Garros sans perdre un set après 2008 et 2010. A Roland-Garros, il n'a pas concédé un seul set et n'a lâché que 29 jeux en 6 matches.

Donald Trump calls James Comey 'leaker', declares 'total vindication'
Under oath Thursday, Comey repeatedly called Trump a liar - Trump responded Friday by saying Comey was a liar. Legal experts questioned whether Mr Trump's private encounters with Comey could be considered privileged.

Il faut se souvenir qu'il n'en est plus à un exploit près dans sa carrière.

Le Brésilien Gustavo Kuerten (sacré à Roland-Garros en 1997, 2000 et 2001) a, subjugué, par la démonstration de force, résumé: "C'est le grand favori".

Mais peut-on vraiment profiter d'un tel match? "Rafa est encore tout à fait capable de beaucoup nous surprendre." . Il a fait trop de fautes au début du match en tentant de jouer agressif. Cela va être difficile. "Mais sur une finale tout peut arriver", a dit le Suisse.

On a même vu Wawrinka applaudir Nadal, après un échange sur la diagonale que tout le monde attendait: l'opposition entre deux des coups les plus destructeurs de l'histoire du tennis, le fameux coup droit lifté du Majorquin et le revers à une main titanesque du Vaudois.