Mercredi, 16 Octobre 2019
Dernières nouvelles
Principale » Les conséquences humaines de la crise dans le Golfe

Les conséquences humaines de la crise dans le Golfe

12 Juin 2017

L'émir du Koweït, cheikh Sabah al-Ahmad Al-Sabah, a entrepris une médiation aussitôt après que l'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis et Bahreïn, ainsi que l'Egypte, ont rompu lundi dernier leurs relations diplomatiques avec le Qatar qu'ils accusent de "soutenir le terrorisme".

De leur côté, les autorités d'Arabie, des Emirats et de Bahreïn ont légèrement assoupli leur position dimanche.

Doha "ne prendra pas de mesures contre des résidents du Qatar qui possèdent la nationalité des pays ayant rompu les relations ou réduit leurs relations diplomatiques avec l'Etat du Qatar, sur fond de campagnes hostiles et tendancieuses". Ceci étant, et en dépit de la pression extrême qui pèse sur lui, le Qatar veut donner l'impression qu'il peut tenir longtemps, alors que les appels au dialogue se multiplient. Suite à l'embargo imposé à ce pays, avec la fermeture de sa seule frontière terrestre avec l'Arabie Saoudite, par laquelle transite 40% de son approvisionnement alimentaire, le Qatar a été inondé hier par les produits alimentaires iraniens.

Premier exportateur mondial de gaz naturel liquéfié, le Qatar avait annoncé en avril qu'il augmentait la production du plus grand champ gazier du monde, qu'il partage avec l'Iran.

Ils reprochent au Qatar de soutenir des "organisations extrémistes" et de se rapprocher de l'Iran, grand rival chiite du royaume saoudien sunnite. "Jusqu'à maintenant, cinq avions chargés chacun d'environ 90 tonnes de produits alimentaires et de légumes ont été envoyés au Qatar. Un sixième doit partir aujourd'hui", a ajouté la même source.

"Par ailleurs, 350 tonnes de fruits et légumes ont également été chargées sur trois petits bateaux" pour être envoyés au Qatar, selon Mohammad Mehdi Bonchari, le directeur du port de Dayyer (sud de l'Iran), cité par l'agence de presse iranienne Tasnim.

Malaysia Airlines flight returns to Melbourne after passenger tries to enter cockpit
Heavily-armed police wearing helmets and body armour and carrying rifles boarded the plane and put the man under arrest. One of the passengers aboard the plane, Andrew Leoncelli , said that the attacker was extremely "agitated".

Les chefs des diplomaties russe et qatarie ont débattu des problèmes actuels au Moyen-Orient et se sont notamment penchés sur la récente détérioration des relations entre le Qatar et un certain nombre d'autre États de la région, selon le communiqué publié par le ministère russe des Affaires étrangères.

Washington et Amnesty International étaient montés séparément au créneau pour mettre en garde contre les conséquences humanitaires de la crise sur des milliers de personnes. Enfin, le Koweït, qui a engagé une médiation entre les parties en conflit, a annoncé hier par la voix de son ministre des Affaires étrangères qu'il poursuivrait ses efforts pour résoudre la crise autour du Qatar.

Plus tard, le président Donald Trump avait cependant adopté un ton plus ferme, exhortant Doha à arrêter "immédiatement" de financer "le terrorisme".

Sans critiquer Ryad, la Turquie s'est affichée comme le principal soutien de Doha.

Doha et Ankara soutiennent la confrérie des Frères musulmans que les adversaires du Qatar visent actuellement.

Les conséquences humaines de la crise dans le Golfe