Mardi, 2 Mars 2021
Dernières nouvelles
Principale » Privée de sa majorité absolue, May reconduit son gouvernement — Royaume-Uni

Privée de sa majorité absolue, May reconduit son gouvernement — Royaume-Uni

11 Juin 2017

Il a appelé à "un Brexit qui protège les emplois", assurant que le processus de sortie de l'Union européenne "devait se poursuivre" et que son parti était "prêt à mener les négociations au nom du pays".

Le commissaire européen français Pierre Moscovici a jugé que Mme May avait "perdu son pari", son homologue allemand, Günther Oettinger, considérant pour sa part que Londres était désormais un partenaire "faible" pour négocier la sortie de l'UE.

Selon le Telegraph, des responsables conservateurs, notamment le ministre des Affaires étrangères Boris Johnson, la ministre de l'Intérieur Amber Rudd et le ministre chargé du Brexit, David Davis, s'interrogent sur la possibilité de remplacer May.

Arguant d'un besoin de "stabilité" face à l'urgence du Brexit, Mme May a elle-même refusé de démissionner, assurant vendredi qu'elle formerait un nouveau gouvernement qui "mènera à bien la sortie de l'Union européenne".

En situation d'échec personnel et dépossédée, de fait, du mandat qu'elle avait elle-même réclamé aux urnes - à savoir être la dépositaire d'une majorité incontestable pour négocier en force le Brexit à Bruxelles alors que le Royaume Uni a vu sa croissance s'effondrer depuis le début de l'année- la "meilleure alliée de Donald Trump" a donc... exclu toute démission. Mais le plus dur n'est pas fait: pas moins de neuf membres de l'exécutif, surtout des secrétaires d'Etat battus jeudi dans leurs fiefs, doivent trouver un remplaçant. Avec dix sièges, ce parti régionaliste ultra-conservateur lui permettrait d'avoir le soutien nécessaire pour gouverner tant bien que mal.

Méchante gueule de bois, hier matin, au 10 Downing StreetTheresa May s'est non seulement réveillée sans la majorité absolue dont elle rêvait en provoquant ces élections anticipées au 8 juin, mais en ayant perdu celle qu'elle avait déjà, tandis que les travaillistes gagnaient une trentaine de députés...

Le nouveau Parlement siégera une première fois mardi, avant la cérémonie d'ouverture solennelle le lundi 19 juin, le jour prévu pour lancer les négociations sur le Brexit. "Les Tories s'en prennent à Theresa", selon le Daily Mail.

Les invités de Laurent Ruquier ce samedi 10 juin — ONPC
Jean-Christophe Notin rejoindra ensuite le plateau pour y présenter le livre Les guerriers de l'ombre , aux éditions Tallandier.

La dépendance vis-à-vis du DUP pose également son lot de questions, dont celle de la neutralité du gouvernement britannique en Irlande du Nord, une région toujours soumise à de fortes tensions, vingt ans après la fin des "Troubles".

Le conservatisme social du DUP, opposé au mariage des homosexuels et à l'avortement, a fait lever des sourcils: une pétition contre l'accord entre conservateurs et le DUP, qui dénonce "une tentative désespérée et choquante pour rester au pouvoir", a déjà recueilli 600.000 signatures.

En remportant douze sièges en Ecosse, contre un seul précédemment, Ruth Davidson est devenue un personnage puissant avec lequel Mme May devra compter, mais dont les positions divergent sur plusieurs points avec celle du DUP.

Si certains analystes pensent que Theresa May pourrait modérer son ton après ce scrutin en forme de désaveu, la Première ministre n'a donné pour l'instant aucun signe qu'elle allait infléchir sa position.

Le DUP milite lui pour la sortie du marché unique, et préférera "éviter le scénario du 'pas d'accord vaut mieux qu'un mauvais accord'", comme l'explique à l'AFP le politologue Stephen Booth.

Retrouvez cet article sur Francetv infoLe rendez-vous du médiateur.