Dimanche, 25 Octobre 2020
Dernières nouvelles
Principale » Le point à 17h — Grande-Bretagne

Le point à 17h — Grande-Bretagne

10 Juin 2017

Le commissaire européen au Budget, Günther Oettinger, a insisté sur le fait que l'UE avait besoin d'un gouvernement britannique "capable d'agir", sans quoi "il y a un danger que les négociations soient mauvaises pour les deux parties".

Les électeurs britanniques infligent un camouflet aux conservateurs: contrairement à ses prévisions, la Première Ministre Theresa May perd la majorité absolue au Parlement, et se retrouve affaiblie pour entamer les négociations du Brexit. Le protocole prévoit cette visite à la reine d'Angleterre.

Selon les prévisions de la BBC et de Sky News, le Parti conservateur devrait remporter entre 315 et 321 sièges, et avec le soutien du Parti unioniste démocrate (DUP), ayant remporté des sièges en Irlande du Nord, Mme May pourrait former un gouvernement.

C'est un échec personnel pour Theresa May, qui avait convoqué ces élections législatives anticipées en comptant en obtenir une majorité renforcée pour négocier la sortie de l'Union européenne.

À 5h50 GMT, alors la quasi-totalité des 650 sièges ont été attribués, les Tories en totalisent 312, soit une douzaine de perdus, et ne peuvent donc plus obtenir la majorité absolue de 326 sièges.

Depuis le vote en faveur de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne le 23 juin 2016, la livre britannique a été mise à rude épreuve: elle a perdu quelque 15% de sa valeur face au dollar, plongeant à des niveaux inédits depuis 1985.

" La principale menace sur Theresa May est celle qui pèse sur son poste à la tête du Parti conservateur, explique Agnès Alexandre, professeur de civilisation britannique à l'Université de Bourgogne".

Cosby's accuser says she was drugged, groped; 'I was frozen'
I realized he was not going to tell me what he gave me that night. "I was in no state of mind". A woman has told a court she was "frozen" during an alleged sex attack by Bill Cosby .

Le Parti conservateur a en effet remporté une majorité de sièges, mais pas suffisamment pour une majorité absolue. "C'est assez pour qu'elle parte et laisse la place à un gouvernement vraiment représentatif", a déclaré le vétéran barbu de 68 ans. Michel Barnier, le chef des négociations pour le Brexit a fait savoir que Bruxelles attendrait que le Royaume-Uni soit prêt avant de se mettre à la table des négociations. La Bourse de Londres était quant à elle en hausse, de 0,65% ce matin, les grandes multinationales cotées sur ce marché profitant de l'affaiblissement de la monnaie britannique.

Mme May "voulait de la stabilité mais a plutôt apporté le chaos à son pays", a-t-il estimé. Dans les deux cas, les négociations pourraient retarder le calendrier du Brexit. "Unissons nos efforts pour conclure un accord", a-t-il tweeté.

A Paris, le Premier ministre Edouard Philippe a jugé que ces résultats étaient "une forme de surprise" mais qu'ils ne remettaient pas "en cause" le Brexit. Le numéro 2 du parti, Angus Robertson, et l'ancien leader, Alex Salmond, ont été battus dans leur circonscription. Si celui-ci a affirmé que sa campagne électorale "positive" avait "changé la politique, pour le meilleur", en revanche, son habileté, elle, était défaillante jeudi soir.

Quels sont les risques de part et d'autre?

"Je suis tellement contente, c'est une véritable vengeance pour nous", s'est réjouie Sarah Holmes, 26 ans, en fêtant le bon résultat du Labour dans un bar de Londres.

"Notre pays a plus que tout besoin d'assurance".