Jeudi, 2 Avril 2020
Dernières nouvelles
Principale » May perd sa majorité absolue peu avant de négocier le Brexit — GB

May perd sa majorité absolue peu avant de négocier le Brexit — GB

09 Juin 2017

Après les attentats à Manchester et Londres, la campagne aura été quoi qu'il arrive un long chemin de croix pour la cheffe du gouvernement. La majorité absolue est établie à 326 sièges. La durée du mandat est de cinq ans.

En tête des sondages, les conservateurs de Theresa May sont partisans d'un Brexit sans concession et veulent notamment mettre fin à la libre-circulation des personnes avec les pays de l'UE.

Les résultats auront de lourdes implications sur l'avenir de l'Europe: d'une part parce qu'ils détermineront la stratégie du gouvernement britannique pour néogcier le Brexit et l'avenir de la relation anglo-européenne, et d'autre part parce qu'une bonne performance de Jeremy Corbyn pourrait, après le bon score de Jean Luc Mélenchon à la présidentielle française, l'émergence de Podemos en Espagne et la victoire de Syriza en Grèce, confirmer le renouveau d'une certaine gauche européenne. Selon ces projections, Mme May, qui disposait d'une majorité de 17 sièges dans le Parlement sortant, perdrait sa majorité absolue.

Mais le président de la Commission européenne s'est montré plus incisif.

Le parti europhobe Ukip perd son unique siège. Au total, le scrutin rassemble 3.303 candidats. Ceux-ci se sont massivement inscrits sur les listes électorales et sont considérés comme majoritairement favorables à M. Corbyn, mais ne sont généralement pas assidus aux urnes. Il est père de 3 enfants.

Apple Hopes To Reinvent Home Audio With Its New Device
But the product seems directly inspired by existing smart speakers from Amazon ( AMZN , Tech30 ) and Google ( GOOGL , Tech30). At $349, it will be more expensive than Google Home ($109) and Amazon Echo ($179) but cheaper than the Sonos Play 5 ($499).

Signe que le Labour, sous l'impulsion de Corbyn, fait mieux que résister au tsunami conservateur attendu, il l'emporte largement là où il devait être battu à plates coutures.

Dans un électorat trahi par les travaillistes convertis au néolibéralisme (Tony Blair et Gordon Brown, en particulier), son programme anti-austérité et pro-justice sociale, intitulé "Pour le plus grand nombre, pas quelques-uns", a manifestement été plébiscité (voir ci-dessous) et a emporté une adhésion enthousiaste, comme en témoignaient les foules de milliers de sympathisants rassemblées lors de ces déplacements dans toute l'île. Il est désormais piloté par Jeremy Corbin, qui est revenu aux fondamentaux du parti. Cet électeur de 43 ans qui vote habituellement pour le Labour a choisi pour la première fois de voter conservateur parce qu'il "y a un besoin de stabilité à cause du Brexit". "Les mois à venir s'annoncent compliqués sur les négociations avec l'Union européenne", poursuit le journaliste.

Le Daily Mail, soutien inconditionnel de Theresa May, décrit un "Royaume-Uni sur le fil du rasoir". Dans le Nord de l'Angleterre, dans le West Yorkshire précisément - terre de conquêtes multiples espérées par May (lire ci-dessous) -, les travaillistes conservent quasiment tous leurs sièges et en gagnent pas mal comme à Leeds Nord-Ouest.

Si ces projections se confirment, les conservateurs auront le choix de composer un gouvernement minoritaire ou d'essayer de former une coalition avec un ou plusieurs autres partis.