Lundi, 1 Juin 2020
Dernières nouvelles
Principale » Quatre pays rompent leurs relations avec le Qatar — Séisme diplomatique

Quatre pays rompent leurs relations avec le Qatar — Séisme diplomatique

06 Juin 2017

L'Arabie saoudite a annoncé avoir pris cette décision " pour la sécurité nationale du pays ".

Aux Emirats arabes unis, les compagnies aériennes émiraties Etihad, Emirates et flydubai ainsi que la Saoudienne Saudia ont annoncé lundi la suspension de tous leurs vols à destination et en provenance du Qatar, après la rupture des relations d'Abou Dhabi et Ryad avec Doha. La compagnie aérienne d'Abou Dhabi affirme proposer à ses clients "d'autres options", y compris des remboursements complets de billets d'avions. L'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, Bahreïn, puis l'Egypte et le Yémen ont fait l'annonce lundi 5 juin de la rupture entre leurs relations diplomatiques avec le Qatar.

Les voisins du Qatar on justifié ces mesures par le "soutien au terrorisme" de Doha, y compris Al-Qaïda, le groupe Etat islamique (EI) et les Frères musulmans, confrérie classée "terroriste" par l'Egypte et des pays du Golfe. Selon lui, Doha soutient aussi "les activités de groupes terroristes soutenus par l'Iran dans la province de Qatif (est)", où se concentre la minorité chiite du royaume saoudien, ainsi qu'à Bahreïn, secoué depuis plusieurs années par des troubles animés par la majorité chiite de ce pays. Ces mesures sont "injustifiées" et "sans fondement", a réagi le ministère des Affaires étrangères du Qatar dans un communiqué.

L'Egypte aussi a décidé de mettre fin à ses liens diplomatiques avec le Qatar, qui "insiste à adopter un comportement hostile vis-à-vis" du Caire, selon le ministère égyptien des Affaires étrangères. La monarchie a annoncé retirer sa mission diplomatique à Doha dans les 48 prochaines heures, priant aussi tous les diplomates qataris à quitter le Bahreïn en retour. En 2014, les trois pays avaient rappelé leurs ambassadeurs à Doha pour protester contre le soutien du Qatar aux Frères musulmans.

Un Français tué dans l'attentat de Londres revendiqué par l'Etat Islamique
Un photographe de l'AFP a pu voir sur place les forces de l'ordre emmenant dans un fourgon quatre femmes. Ils ont été abattus par la police qui a interpellé douze complices présumés quelques heures plus tard.

Cette crise intervient alors que les autorités qataries ont affirmé la semaine dernière avoir été victimes de "hackers" ayant publié sur le site internet de l'agence de presse officielle QNA de faux propos attribués à l'émir cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani.

La visite du président Trump à Ryad, son premier déplacement à l'étranger, avait été couronnée par la signature d'un accord sur "une vision stratégique" pour renforcer les relations économiques et de défense entre le royaume saoudien et les Etats-Unis. Cette mesure contredit un accord sur la libre circulation au sein du Conseil de coopération du Golfe (CCG: Arabie saoudite, Bahreïn, Emirats arabes unis, Koweït, Oman, Qatar).

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP.